20 matériaux originaux pour clôturer les bordures du jardin



Séparer son jardin de celui du voisin et cacher les vues sont des problématiques récurrentes, traitées, la plupart du temps, de façon fort peu design… Voici comment 20 Houzzers ont réussi à s’affranchir du banal et répétitif claustra de bois ou pire, en PVC, pour des palissades beaucoup plus originales. À la clé, de jolis jeux sur les formes, les couleurs et les matières qui donnent l’envie de profiter davantage de ses extérieurs !

Ian Pierce
1. Couleur bonne humeur
Pour créer un jardin ou un coin terrasse déco et tonique, osez la couleur ! Ici le bois formant la palissade a été peintes de quatre couleurs et le salon de jardin comme les plantes ont été choisis dans des teintes à l’unisson afin de créer un ensemble harmonieux.
Hugo Da Costa Photographe

2. Plus de nature !
Dans ce décor rectiligne aux couleurs froides, on a cherché à humaniser le décor grâce à la palissade brise-vue. Réalisée en tasseaux de bois brut déstructurés et non jointifs entre eux, elle apporte mouvement et originalité. Le bouleau qui la compose a été partiellement ébarbé et garde par endroits son écorce blanche qui s’accorde à ravir avec cette façade ultra-contemporaine, tout en lui apportant un supplément d’âme. Un beau moyen de revisiter la palissade bois !

Bright Green
3. Revival
La tôle ondulée ne jouit pas d’une très bonne réputation. Elle évoque les matériaux bon marché dont on recouvrait les toits de grange. Elle a pourtant un atout de taille, son aspect crénelé, à l’heure où les matériaux en 3D sont très tendance en intérieur (parements, etc.), en plus d’être un matériau issu de la récupération. Peinte dans une couleur vive, la tôle crée une belle présence au jardin. Les aficionados des styles éclectique et vintage s’y risqueront.
Leroy Merlin OFFICIEL

4. Association
Cette palissade casse la monotonie en utilisant deux types de matériaux originaux qui revisitent les codes traditionnels. À la place des brandes en bruyère et du treillage en losange vert bouteille, des panneaux de noisetiers tressés et un treillis de bois blanc à angles droits changent tout ! À essayer également, les panneaux Buurjongens en branches de saule et bacs à fleurs intégrés.

Terrasses et Jardins
4. Dualité
La palissade a toujours quelque chose d’uniforme et de répétitif auquel les réalisations contemporaines tentent à tout prix de remédier. Cette composition qui joue sur plusieurs alternances a tout bon.

  • Les panneaux de béton, urbains, tutoient la nature. Le matériau inerte joue avec le vivant.
  • Elle associe des couleurs complémentaires (rouge et vert) ce qui crée un choc pictural tonique propre à réveiller le décor.
  • Enfin elle s’appuie sur l’alternance ouvert et fermé qui rythme l’ensemble et supprime le côté uniforme de la palissade.
Todd Haiman Landscape Design
5. En faveur de la biodiversité
Coup de cœur pour cette belle prise de risques avec des gabions détournés et remplis de troncs d’arbres imputrescibles. Les formes angulaires des treillages répondent à la rondeur des troncs, le métal côtoie le bois. Ce choc des éléments et des formes fonctionne parfaitement et humanise les gabions qui pourraient paraître froids. Et quel régal pour les insectes qui ont désormais un habitat géant !

Besoin d’un paysagiste pour votre projet ?

Randy Thueme Design Inc. – Landscape Architecture

6. Enivrante
Cette étonnante palissade tout en transparence a été réalisée au moyen d’un alignement de tubes d’acrylique pleins, emprisonnant des milliers de petites bulles. Ils existent également en couleur dans le cas où vous souhaiteriez pousser le côté farfelu à l’extrême et reproduire cette idée en mauve, jaune, bleu ?

Sherri J Photography
7. Au carré
Connaissez-vous les gabions, ces cages de métal remplies de cailloux ? Généralement composées de galets ou de concassés, souvent de couleur clair, elles sont ici détournées de leur usage premier, la construction, pour offrir un peu d’intimité à la terrasse. Résistant, ce matériaux a aussi l’avantage d’être écologique.
Scott Lewis Landscape Architecture

8. Explosion de nature
Toujours dans l’idée de briser la monotonie répétitive de la palissade, voici une idée simple mais efficace. En ôtant quelques lames à une palissade de bois, ou éventuellement de composite, on ménage des passages pour une végétation grimpante. Année après année ou au fil des saisons, la paroi séparative va se végétaliser et changer d’aspect, vivre tout simplement.

SHED Architecture & Design

9. Palissade architecturale
Cette palissade béton a été réalisée au moyen de blocs de béton banché, du béton coulé entre des « banches » (des coffrages bois), retenues par des « clés ». Quand on ôte ces dernières, il reste des trous particuliers qui font l’originalité et la beauté de ce matériau. D’aucuns le trouveront froid. Il a pourtant intéressé des designers de renom comme le Japonais Tadao Ando qui l’a magnifié dans son Azuma House. À noter, le béton est un bon antibruit.

R DESIGN Landscape Architecture P.C.
10. Solaire
L’acier Corten est un métal à l’aspect rouillé dont on a provoqué la corrosion superficielle. Réputé pour son aspect design et sa résistance, il est souvent utilisé dans l’architecture contemporaine. Dans ce jardin, sa couleur orangée tranche à merveille avec le vert du gazon ou le gris des constructions environnantes et créera une explosion picturale magnifique en recevant les rayons du soleil couchant.
Pedersen Associates

11. Esprit zen
Pour s’affranchir des sempiternelles canisses de roseau ou d’osier, pourquoi ne pas opter pour un treillis de bambous tressés ? Ce type de palissades souvent employées en Asie apportera immédiatement une touche zen au jardin, propice à la relaxation. En prime la palissade bambou est extrêmement résistante, et légère à manipuler.

Change of Seasons – Gary Kernick

12. Branchée
Imbattables au niveau prix, les panneaux de « fer à béton » (les armatures de métal qui servent à renforcer le béton dans les dalles) peuvent être détournés dans la composition de clôtures à la tonalité industrielle. Elles seront de bons supports pour la végétation grimpante si vous cherchez à couper les vues ou, pourquoi pas, propices à suspendre comme ici des branches de bouleau.

MTLA- Mark Tessier Landscape Architecture

13. Expérimentale
Le paysagiste Mark Tessier a réalisé cette palissade avec des matériaux récupérés : un mélange de planches d’ipé et de panneaux de béton retenus par une architecture métallique. Le résultat, à l’épreuve du temps en raison de la résistance des matériaux, est surprenant et artistique.

Growsgreen Landscape Design

14. Recyclage
Autre idée dans l’esprit chic et pas cher, cette palissade composée de chutes de lambris récupérés lors de travaux de rénovation. Si vous êtes un tant soit peu bricoleur, gardez à l’idée que les détournements de matériaux fonctionnent très bien au jardin et peuvent être à l’origine de réalisations, et en l’occurrence de palissades, très arty.

15. Deuxième vie
Quitte à employer du PVC au jardin, ce qui est en soi peu écolo, autant que cela se fasse dans une démarche de récupération. Cette paroi séparative surprenante a été réalisée avec des chutes de tuyaux d’évacuation en PVC de plusieurs diamètres. Encore faut-il tomber sur le vieux stock d’un plombier… Vous pourrez ainsi vous vanter d’avoir une palissade PVC respectueuse de l’environnement.

uvarchitects

16. Dans l’air du temps
Le tasseau à claire-voie de type persienne a le vent en poupe en architecture. Il est souvent employé en brise-soleil au-dessus des baies vitrées dans les constructions contemporaines. Son avantage est de filtrer sans occulter, tout en dessinant des contours modernes au jardin. Des tasseaux de 3 centimètres sur 3 en bois de classe IV sont recommandés.

Wittman Estes Landscape

Cette version luxueuse de la palissade en tasseaux à claire-voie a été réalisée en aluminium thermolaqué ce qui la rend totalement imputrescible et sans le moindre entretien mais c’est l’une des options les plus coûteuses… La palissade alu donne aussi un style résolument contemporain au jardin.

L’esprit des lieux

17. Palissade artisanale
Pour garder l’esprit contemporain du tasseau de bois à claire-voie tout en rompant avec son aspect absolument rectiligne, voici un magnifique compromis à réaliser soi-même à partir de branches clouées.

WA Design Architects

18. Palissade industrielle
La découpe laser permet aujourd’hui d’ajourer finement le métal, notamment l’aluminium, pour dessiner de véritables dentelles dont sont ornées certaines palissades (type panneaux Coralys). Ici, ces panneaux de métal sont rendus aussi originaux par leurs motifs que par leur système de montage sur piquets de dimensions diverses, deux détails qui cassent le côté froid du matériau.

Jardins de Vendée

19. Palissade organique
Voici une autre façon intéressante d’humaniser le métal. Cette clôture aux barreaux d’acier galvanisé plastifié imite les roseaux qui se courbent au vent (d’où son nom : Oorosoo). Le rendu est à la fois contemporain et plus naturel que les communs piquets métalliques.

D-CRAIN Design and Construction

20. Palissade chatoyante
Quel est donc ce matériau qui reflète si bien la lumière du soir ? Il s’agit d’une toile d’acier inoxydable tissé de type Calypso de Luxon. Ce matériau encore rare gagne à être connu en dépit de son prix élevé. Sans entretien, il permet de faire une paroi ajourée de couleur argent, or ou cuivré. Il existe aussi des toiles à motifs, d’une rigidité plus ou moins importante.

Julia Chasman Design





Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *