5 conseils pour rendre son logement plus vert – Blog-Travaux.org


Le logement écologique se hisse en tête des maisons tendances actuellement. Un logement vert va en effet réduire les émissions de gaz à effet de serre et de CO2 dans l’atmosphère.

Cela peut se faire par l’intermédiaire des économies d’énergie. D’ailleurs, il existe plusieurs moyens pour y arriver.

Suivez dans cet article les 5 conseils à suivre pour rendre un logement plus vert.

Utiliser des matériaux de construction écologiques

Un logement vert peut être obtenu dès le début de la construction de celui-ci. Il est mieux de privilégier les matières écologiques comme le bois, la paille ou la brique de terre. D’ailleurs, ce sont tous des éléments qui offrent une bonne performance en isolation.

Un logement éco-responsable peut être isolé avec de la laine de chanvre, la laine de lin, la ouate de cellulose ou encore la fibre de bois.

Une maison qui existe déjà peut aussi être rénovée pour devenir plus verte. Il faut alors commencer par réaliser un audit de consommation énergétique qui doit être fait par un professionnel. Le résultat va donner des renseignements sur la source de déperdition de chaleur dans la maison.

La rénovation consiste ainsi à isoler les murs, les combles et toutes les ouvertures, à savoir les fenêtres et les portes. Concernant la ventilation, celle-ci doit être à double flux. Pour les fenêtres, il faut opter pour les doubles vitrages, voire même triple.

Opter pour un chauffage écologique

Un chauffage écologique peut être obtenu en utilisant les énergies renouvelables pour alimenter les besoins dans la maison. Non seulement, ces technologies sont moins énergivores mais elles sont aussi moins polluantes.

Les personnes se tournent majoritairement vers l’énergie solaire. Cela s’explique par son installation qui est facile.

Effectivement, il suffit de mettre des panneaux photovoltaïques sur le toit pour bénéficier des rayons de soleil. Il y a aussi l’énergie obtenue par le mécanisme de l’éolienne qui utilise l’énergie cinétique du vent.

Par contre, la géothermie se sert des calories extraient dans la terre pour les transformer en énergie.

Changer de fournisseurs en gaz ou en électricité peut également être envisagé. Quant aux offres, il est possible de les comparer avec affinicia.com. Cela va permettre de trouver des propositions qui vont correspondre aux besoins du foyer, ainsi qu’à son budget.

Faire attention à la consommation énergétique

La consommation en énergie est la principale source de pollution de l’environnement. En la diminuant, non seulement la perturbation climatique sera retardée mais les dépenses liées à l’énergie vont également diminuer. Il existe donc quelques habitudes à adopter pour pouvoir gérer sa consommation en énergie.

Concernant l’éclairage, il est mieux de privilégier les lampes LED. En effet, ces dernières sont moins énergivores par rapport aux halogènes. Il faut également prendre l’habitude d’éteindre la lumière dès que la pièce est inoccupée.

Avoir une bonne classe énergétique au niveau des équipements électriques est aussi un moyen efficace pour diminuer sa consommation en énergie. Notons que les appareils électroménagers comme les réfrigérateurs, les micro-ondes ou encore les fours électriques sont classés de A à G.

Sachant que les appareils qui se trouvent dans la classe A, permettent de réaliser une économie suffisante d’électricité. En revanche, la performance énergétique diminue dès que la classe s’approche de G.

Ensuite, l’entretien des appareils tels que les radiateurs électriques ou les chaudières permet de faire un maximum d’économie en énergie.

A propos du radiateur, il doit être placé à un endroit dégagé pour que la circulation de l’air se fasse sans encombre. Aucun objet ne doit alors être placé au-dessus ou aux alentours de l’appareil.

Par conséquent, la diffusion de la chaleur va être homogène dans toute la pièce. Pour l’entretien, il doit être dépoussiéré et purgé pour le débarrasser des bulles d’air dans les canalisations.

En ce qui concerne la chaudière, elle doit être révisée périodiquement pour éviter les dysfonctionnements, ainsi que la perte de performance. Une chaudière mal entretenue va dégager du monoxyde de carbone. Ce qui est extrêmement dangereux pour l’environnement.

Notons qu’en optimisant l’utilisation de la chaudière, il est possible de réaliser une économie d’énergie autour de 8 à 12%.

Limiter la consommation en eau

L’eau fait partie des 4 éléments vitaux à la survie des êtres vivants. Il est donc primordial de la préserver et de la garder aussi saine que possible. Sachez que l’optimisation de son utilisation peut participer aux actions qui ont pour but de rendre un logement plus vert.

Pour limiter la consommation en eau, on peut recourir à l’utilisation des nouvelles technologies. Prenons l’exemple d’un pommeau de douche. Cet équipement va émettre moins d’eau grâce à l’effet brume. Cependant, le débit faible ne se fera pas sentir. L’économie réalisée avec un pommeau de douche économe en eau est autour de 50 litres par jour pour une personne.

Il y a également le concept des toilettes sèches qui peut être très économique. Notons que 1/3 de l’eau consommée dans un foyer est issue de la chasse d’eau.

De même, chaque chasse d’eau représente 6 à 10 litres d’eau potable envoyés dans le tout-à-l’égout.

Parmi les bonnes habitudes à adopter, il y a la récupération de l’eau de pluie. Celle-ci peut être utilisée pour arroser les plantes ou pour laver les surfaces au sol. Il en est de même pour l’eau de rinçage des légumes et des fruits.

Gérer la température dans chaque chambre

Étant donné que le chauffage se trouve en tête de liste des mécanismes qui consomment une quantité importante en énergie, il doit être géré efficacement. Cela peut se faire par l’intermédiaire de l’attribution d’une température particulière pour chaque pièce.

Ainsi, la température dans une pièce à vivre ne doit pas être pareille à celle qui est dans la salle de bain ou dans les chambres. Elle peut varier de 16 à 21°C. En outre, un abaissement de température de 3°C est recommandé pendant la nuit. Par la même occasion, la température peut être abaissée automatiquement quand la pièce est inoccupée.

A côté de cela, les endroits qui ne sont pas utilisées fréquemment peuvent ne pas être chauffés. Cela concerne les toilettes, les chambres d’amis ou encore les couloirs.

Il existe plusieurs appareils qui vont permettre la régulation de la température dans une maison.

Tout d’abord, il y a le robinet thermostatique au prix de 50 euros. Par la suite, la régulation automatique va se faire par l’intermédiaire d’un thermostat. Du fait qu’il existe plusieurs types de thermostat, la température pour chaque occasion peut être différente.

Les thermostats de consigne et les thermostats d’ambiance sont au prix de 50 à 200 euros en fonction des technologies intégrées.

Puis, le thermostat connecté est accessible à un prix allant de 150 à 250 euros. L’avantage de ce dernier, est qu’il peut être commandé à distance en utilisant un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

  • Economie d’énergie
  • Guide Travaux



Source link target= »_blank »