5 idées de réalisations d’escaliers en fer et bois

5 idées de réalisations d’escaliers en fer et bois


Un escalier intérieur est la solution idéale pour relier les différents étages de votre maison. À moins que vous ne décidiez d’installer un mini-ascenseur intérieur, la seule façon de vous déplacer entre les étages de votre maison est d’utiliser un escalier. Il existe différents types d’escaliers intérieurs, dont ceux en fer et bois. Découvrez ici quelques idées de réalisation d’escaliers en fer et bois.

Escaliers en spirale

Les escaliers en colimaçon et en spirale, par leur nature même, développent leur hauteur dans une forme sinueuse et douce. Ils se distinguent par leur construction, l’espace qu’ils occupent et leur inclinaison. L’escalier en colimaçon se développe autour d’une colonne centrale, autour de laquelle sont posées des marches. Cet escalier peut être circulaire, carré ou rectangulaire et est pratique pour les petites pièces. L’escalier en colimaçon, quant à lui, est une évolution de l’escalier en spirale, mais sans colonne centrale ni pilier central. Il y a plutôt ici, deux spirales : une à l’intérieur et une à l’extérieur, qui soutiennent l’ensemble. Installer ou construire un escalier fer et bois en spirale vous fera très facilement sortir du lot.

Escaliers intérieurs modernes

Les escaliers intérieurs modernes sont l’un des types d’escaliers les plus connus. Ils sont très populaires, surtout chez ceux qui possèdent des meubles design et de style contemporain dans leur maison. En effet, ce type d’escalier n’est pas seulement évalué d’un point de vue fonctionnel, mais est également considéré comme faisant partie du mobilier. Dans certains cas, les escaliers intérieurs en fer et bois deviennent même un élément caractéristique de la maison, lui donnant une touche d’originalité.

Escaliers ouverts

Les escaliers ouverts sont des escaliers dont la structure porteuse est visible. Ils sont inclus dans les escaliers modernes et peuvent être fabriqués en bois et en fer ainsi que de différents autres matériaux. Vous en trouverez par exemple certains en acier, en pierre ou même en verre. Lors de la conception et de la construction d’escaliers ouverts en bois et fer, il convient de prêter attention non seulement au style de l’escalier, mais aussi à sa stabilité et à la sécurité qui en résulte.

Escaliers autoportants

Une autre idée d’escalier que vous pouvez réaliser est l’escalier intérieur autoportant. Ce type d’escalier se caractérise par le fait qu’il nécessite moins de points d’ancrage. Les principaux points d’appui sont situés au début et à la fin de l’escalier, tandis que les marches (qui peuvent aussi bien être en bois qu’en fer) reposent sur les murs latéraux. Les escaliers autoportants offrent une présentation assez unique lorsqu’ils sont installés dans une pièce.

Escaliers en tôle perforée

Pour ceux qui recherchent un effet décoratif, la tôle peut offrir une variété de solutions. Un exemple est la tôle perforée découpée au laser et couplée avec une balustrade en bois ; procédé qui permet d’obtenir n’importe quel motif. Rappelons que le bois est l’un des meilleurs matériaux traditionnels lorsqu’il s’agit de construire des escaliers intérieurs. Ce matériau offre la possibilité de créer n’importe quel style, y compris des formes modernes et linéaires. Un autre avantage de la construction d’un escalier avec du bois et de la tôle perforée est le niveau élevé de luminosité. Cela est dû au fait que les marches laissent passer la lumière grâce aux différents trous présents dans la tôle. Ce type d’escalier est aussi adapté aux petits espaces, car ici, les marches en tôles perforées n’ont pas besoin d’un large espace pour être installées.

En définitive, les escaliers en fer et bois peuvent se réaliser sous diverses formes. On a entre autres la forme ouverte, autoportante, moderne, avec tôle ou en spirale. Choisissez celui qui vous conviendra le mieux et installez-le dans vos chambres ou votre salon.

Article Source