À Flers, l’heure des travaux a sonné !

À Flers, l’heure des travaux a sonné !

Quelle est la nature des travaux effectués chez les deux familles de Flers, accompagnées par la Fondation groupe Butagaz dans la rénovation énergétique de leur maison ?

Nicolas Vindel : Après la réalisation des audits énergétiques dans le village de Flers, deux familles ont été sélectionnées pour bénéficier d’une optimisation de la performance énergétique de leur habitat. Pour les deux, les travaux vont porter sur une meilleure isolation du bâti, avec le remplacement des menuiseries extérieures, l’isolation des combles ou des murs extérieurs, et aussi sur l’amélioration des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Le renouvellement de l’air hygiénique à l’intérieur des habitations fera également l’objet d’une évolution, avec la mise en place d’une ventilation mécanique contrôlée simple flux.

Comment les travaux vont-ils se dérouler ?

Nicolas Vindel : En amont des travaux, il est impératif d’organiser une réunion préalable entre le maître d’ouvrage et les différents corps d’état pour définir l’ordre d’intervention des entreprises. Celles-ci informeront le maître d’ouvrage des étapes et de la durée d’intervention des travaux pour lesquels elles sont missionnées. Le maître d’ouvrage peut aussi faire appel à une maîtrise d’œuvre ou à un architecte. Ces professionnels donneront des conseils avisés, s’occuperont de la coordination des travaux et des artisans locaux opérant sur le chantier et prendront en charge les démarches administratives.

Quels seront les bénéfices obtenus dès le premier hiver ? Et sur le long terme ?

Nicolas Vindel : Ces travaux amélioreront le confort à l’intérieur des habitats dès le premier hiver. Ceci grâce à une régulation de la température réelle plus précise par pièce, ainsi qu’à une meilleure gestion de la température ressentie (parois moins froides, air moins humide…). Le contrôle de la température et la diminution des déperditions vers l’extérieur permettront d’abaisser les besoins en chauffage. Des systèmes plus performants rejetant moins de gaz à effet de serre, comme la pompe à chaleur, permettront de réduire les factures énergétiques, mais aussi l’impact environnemental. Pour la première famille, les travaux de rénovation globale vont faciliter le passage d’une étiquette « émissions de gaz à effet de serre » D à une étiquette B, et entraîneront une économie de 40 % sur la facture énergétique annuelle de la famille. Pour la seconde, l’objectif est d’atteindre un gain énergétique d’environ 30 % et une économie de 22 % sur la facture d’énergie.

Visuels : © Sylvain Marly

A LIRE EGALEMENT



Source link target= »_blank »