Avantages et inconvénients du béton ciré



Mehdi Benjemia, responsable de l’Atelier Marinka, un collectif d’artisans spécialisé dans les interventions haut de gamme dans le second œuvre, travaille le béton ciré au quotidien. Pour ne citer qu’un de ses anciens chantiers, il a appliqué 6 000 m² de béton ciré sur les murs des chambres et sur les sanitaires de l’hôtel Yooma, imaginé par le designer Ora-ïto et l’artiste Daniel Buren, et ouvert en 2017 à Beaugrenelle (Paris XVe). Nous avons questionné ce spécialiste sur les avantages et les inconvénients du béton ciré. Scoop, en réalité, il en existe deux variétés : le béton ciré autolissant et le béton spatulable.

Le béton ciré est une technique ancienne : on intégrait des pigments et des colorants directement dans les dalles de béton, que l’on cirait ensuite en surface. Pour Mehdi, parler de béton ciré est aujourd’hui un abus de langage. « Il y a une vingtaine d’années, on a cherché à imiter le rendu du béton coulé lissé d’origine avec une mise en œuvre adaptée aux contraintes des constructions modernes. Quand on parle de béton ciré aujourd’hui, on se réfère à deux types de matériaux et des techniques de pose différentes : soit le béton ciré autolissant, une sorte de ragréage de 4 à 5 millimètres d’épaisseur, et une matière liquide autolissante ; soit l’enduit décoratif spatulable, un mortier bi-composant, mélange de ciment et de résine, appliqué à la spatule en couche millimétrique. » Nous avons donc voulu en savoir plus sur les avantages et les inconvénients de ces deux bétons cirés.





Source link target= »_blank »