Comment baisser sa consommation moyenne d’électricité ?



Le prix de l’électricité a augmenté et beaucoup de ménages ont vu leurs factures exploser. Ils y consacrent une part croissante de leur budget, qui peut s’élever à plusieurs milliers d’euros pour une maison individuelle. De plus, notre équipement en petit électroménager et en objets high-tech a doublé en l’espace de 20 ans, entraînant une hausse de notre consommation énergétique. Certains remplacent les appareils électriques par d’autres sources d’énergies plus économiques et plus vertes, notamment pour le chauffage, mais cela n’est pas toujours possible. Pas de panique ! En adoptant quelques bons réflexes, il est possible de réduire la facture électrique et faire des économies.

Vie Privée
1. Les étiquettes énergie sur l’électroménager, vos meilleurs alliées
Les étiquettes environnementales sont obligatoires sur l’électroménager neuf. Elles permettent de comparer l’impact de l’appareil en termes de consommation énergétique. Ces classifications ont été actualisées en 2021 pour plusieurs catégories de produits, correspondant à un renforcement des exigences en matière d’impact environnemental, la plupart des appareils ayant déjà atteint les classes les plus élevées.

Elles vont désormais de A à G et les catégories A+, A++ et A+++ ont été supprimées, entraînant le déclassement de certains produits vers les catégorie A, B et C, voire D. Un appareil A peut consommer jusqu’à 50 % moins que son homologue C.

  • Les réfrigérateurs et les congélateurs : les meilleures classes pour ces produits sont les A, B, C et D. Ce sont aussi celles recommandées pour l’achat d’un nouvel équipement.
  • Les lave-vaisselle et les lave-linge : les classes recommandées pour les lave-linge sont A, B et C, et seulement B, C et D pour les lave-vaisselle, aucun produit de cette catégorie n’étant encore assez efficace pour répondre à la classe A. Notons également que les sèche-linge conservent encore l’ancienne étiquette, les modèles classés A+++ étant les seuls à être recommandés.
  • Les fours : les fours et les hottes conservent aussi l’ancienne étiquette. Les modèles les plus performants sont étiquetés A++ pour les fours et A+++ pour les hottes. Les fours vapeur ou à accumulation de chaleur et ceux disposant d’une fonction micro-ondes ne sont pas dotés de l’étiquette énergie.
  • Les téléviseurs : les plus performants du marché sont étiquetés D, E ou F, mais l’évolution permanente des technologies devrait les faire grimper vers le A. La consommation d’un téléviseur dépend cependant plus de sa taille que de son classement.
INT2architecture
2. Lave-linge : les programmes éco et basse température au secours de votre facture
Dès l’achat, envisagez un lave-linge d’une capacité correspondant à vos besoins. Souvent proposés entre 5 et 9 kg, choisissez une taille de tambour adaptée à votre famille : cela évitera les machines qui tournent presque à vide ou, à l’inverse, la corvée qui se répète.
Au quotidien, privilégiez les programmes courts ou les basses températures (30° ou 40°), qui seront largement assez efficaces sur un linge peu souillé et qui préserveront les fibres. Un lavage à 30° consomme trois fois moins qu’à 90°. Les lave-linge récents bénéficient de programmes éco, qui économisent l’eau et l’énergie, même s’ils semblent plus longs.
Enfin, pensez à bien remplir le tambour et à vider le filtre régulièrement.

11 gestes pour économiser l’eau au quotidien

Justrich Design
3. Lave-vaisselle : des astuces pour le rendre plus économe
Les nouvelles exigences en matière d’écoconception permettent aux modèles récents B de consommer fois moins que leurs ancêtres fabriqués il y a une quinzaine d’années. L’énergie que consomme un lave-vaisselle est consacrée à 80 % à chauffer l’eau. Pensez donc à bien le remplir pour le faire tourner moins souvent. Privilégiez les programmes éco si votre vaisselle n’est pas très sale.
Contrairement aux idées reçues, il n’est plus nécessaire de la prélaver avant de la mettre dans le lave-vaisselle. Nettoyez également régulièrement le filtre et la cuve et surveillez le niveau de sel.

10 questions à se poser avant d’acheter un lave-vaiselle

Louise de Miranda
4. Attention au suréquipement
Les foyers français possèdent en moyenne cent appareils électriques. Selon l’ADEME, si chacun de ces objets répondait à la classe énergétique la moins gourmande, on économiserait à peu près la consommation annuelle de 2 millions de personnes. Sur la durée de vie des équipements, cela peut aller jusqu’à 3000 euros d’économie pour une famille. À titre d’exemple, le réfrigérateur le plus performant disponible sur le marché consomme 125 kW/h quand le moins efficace plafonne à 245 kW/h. Pour un sèche-linge, l’écart va de 170 à 560 kW/h.

Mais c’est avant tout la multiplication des appareils électroniques et de l’électroménager qui plombe notre consommation. Faites un tour de votre maison pour voir ce qui vous sert vraiment et vous verrez que beaucoup de gadgets sont superflus. Misez sur des appareils multifonctions. Une imprimante combinant scanner, fax et photocopieur nécessitera ainsi 50 % d’énergie en moins que l’ensemble de ces quatre appareils.

5. Télévision, ordinateur et hi-fi : des consommations insoupçonnées
Selon une étude de l’USA2030, une famille qui ne possède qu’une télévision, une box et une tablette consommera 400 kW/h, alors qu’une famille qui possède neuf appareils électroniques (imprimante, chaîne hi-fi, console, ordinateur portable…) consommera le double. La consommation électrique liée au téléviseur a évolué en raison de leur taille qui augmente et des nouvelles fonctions qui apparaissent. Plus une télévision est grande, plus elle a besoin d’énergie. La surface de l’écran détermine presque intégralement sa consommation et peut aller jusqu’à la faire doubler.

L’équipement informatique pèse aussi beaucoup sur la facture. Les ordinateurs portables consomment de 50 à 80 % en moins par rapport à un modèle fixe. Les imprimantes jet d’encre consomment beaucoup moins que les lasers, car elles n’ont pas besoin de préchauffage.

Bon à savoir : il existe un logo Energy Star qui signale un équipement informatique à faible besoin énergétique.

10 bonnes résolutions pour réduire sa consommation d’énergie

Holly Marder
6. Internet et veille : traquez les dépenses cachées
Même si elle n’équivaut pas à celle du gros électroménager, les appareils connectés ont une consommation bien réelle et leur multiplication pèse sur la facture. Les box, par exemple, nécessitent une connexion permanente et consomment donc de l’énergie en continu. Les appareils en réseau augmentent la consommation de plusieurs dizaines de watts. Les appareils mobiles également, s’ils restent connectés en permanence, vident la batterie plus rapidement. Ne laissez donc pas votre ordinateur ou imprimante allumés en permanence et pensez à désactiver Internet de votre mobile.

De même, les veilles sont aussi une source insoupçonnée de consommation de courant. Même si elles consomment moins, grâce à une directive européenne qui limite leur puissance, elles grappillent en permanence de l’électricité et finissent par coûter de l’argent. Pensez donc à débrancher ou éteindre les appareils quand cela est possible. Utilisez également des multiprises à interrupteur pour éteindre plusieurs appareils en même temps.

Atelier Mélange Des Genres (MDG)
7. Éclairage : des lampes de plus en plus performantes
Ces dernières années, des lampes aussi économes que performantes ont fait leur apparition sur le marché. Il existe trois grandes familles de lampes : les fluocompactes, les LED et les halogènes. Les lampes LED sont aujourd’hui celles qui consomment le moins d’électricité et qui durent le plus longtemps. Choisissez de préférence un modèle classé A et durant plus de 20 000 heures.
L’économie réalisée peut être incroyable. Sachez, par exemple, que dix ampoules LED de 60 watts vous coûteront 300 euros en dix ans, quand 10 ampoules halogénées de 60 watts coûteront 1500 euros sur la même période. Un impact non négligeable sur le compteur électrique !

Quelques gestes simples peuvent vous aider à réaliser des économies :

  • Pensez à éteindre les lumières ;
  • Préférez un éclairage direct et favorisez la lumière naturelle, en bannissant les voilages foncés et en privilégiant les murs blancs ;
  • Dépoussiérez régulièrement vos lampes.

8 erreurs à éviter pour éclairer correctement son intérieur

soak.com
8. Le chauffage se fait moins gourmand
Le dernier rapport du médiateur national de l’énergie montre que les frais de chauffage pèsent de plus en plus lourd sur le budget des ménages. Un foyer sur dix peine à se chauffer correctement alors que ce poste correspond à 40 % de notre facture hivernale.
Si vous êtes propriétaire, n’hésitez pas à installer un régulateur ou un programmateur, qui permettra de faire varier la température selon vos besoins et votre présence à la maison. Vous pouvez aussi compléter votre système de chauffage électrique par un autre, comme un poêle, dont l’installation sera rentabilisée en peu de temps.

N’hésitez pas à remplacer vos vieux radiateurs par des panneaux rayonnants ou des radiateurs à inertie qui distribuent mieux la chaleur et sont plus performants.

Trouvez un professionnel pour votre chauffage sur Houzz

Somfy Australia
9. Applications et compteurs communicant : des aides précieuses au quotidien
La technologie est un allié de choix dans la course à l’économie d’énergie. Il existe notamment des applications qui vous aident à vous y retrouver :

  • EcoGator permet de reconnaître la consommation énergétique d’un produit et de choisir les appareils les plus économes, notamment par l’analyse des étiquettes énergie.
  • L’application éCO2mix, mise en place par une filiale, réseau de transport, d’EDF, permet de suivre la consommation d’électricité nationale en temps réel.
  • Nest est un e-système de thermostat intelligent qui analyse les habitudes énergétiques d’un foyer et permet de contrôler le chauffage à distance.



Il existe également un compteur communicant appelé Linky, qui offre la possibilité de suivre sa consommation au quotidien. Cela permet de repérer les moments de surconsommation et de gérer ses économies d’énergie, tout en constatant leurs effets.

ET VOUS ?
Comment faites-vous pour baisser votre consommation électrique ?





Source link target= »_blank »