Comment bien rénover un meuble en bois ? – Blog-Travaux.org


Vos meubles sont très vieux et vous souhaitez les rénover ? Sachez qu’il est tout à fait possible de les relooker et restaurer grâce à de simples retouches, avec un peu de bricolage et quelques astuces. Découvrez dans cet article, toutes les techniques et conseils pour rénover vos meubles en bois.

Bien choisir le meuble à rénover

Si vous voulez facilement rénover un meuble en bois, il est nécessaire qu’il soit démontable, c’est en effet l’une des étapes les plus importantes dans la rénovation d’un meuble car cela permet d’avoir accès aux différentes parties et de faire le travail séparément, selon les matériaux qui le compose.

Pour remettre à neuf un ancien meuble et lui redonner une touche de modernité, il faut bien le choisir : c’est une étape primordiale car en découle, en partie, la réussite de la réhabilitation ; il y a en effet des meubles qui sont nettement plus simples à rénover que d’autres, il est donc préférable de choisir un meuble en bois massif, sans moulures ou cintrages, et avec un revêtement peu tassé afin de simplifier le ponçage.

Préférez également les vernis mats ou les meubles non cirés, afin de ne pas prévoir d’opérations complémentaires. De plus, il faut prendre en considération l’état général du meuble (le dos, le dessous, l’intérieur) car certaines réparations peuvent être difficiles : par exemple les paumelles en différentes tailles sont difficiles à trouver.

Les outils et matériaux nécessaires

Pour réaliser la rénovation de votre meuble en bois, vous avez besoin de certains outils et matériaux.

Pour les outils : une brosse plate usagée, une neuve, une spatule à enduire, un bac à peinture, un racloir, de la laine d’acier, une brosse en chiendent, une brosse à cuivre, une spatule en bois, une brosse à lustrer, une mèche de coton, un ciseau à bois, une éponge, un maillet, du papier de verre, un chiffon de coton, une cuvette et un spalter.

Du côté des matériaux : une peinture à l’eau, un produit pour enlever la cire, de l’alcool à brûler, un décapant, un éclaircissant pour le bois, un traitement curatif et préventif, de l’alcool fin à vernir, un mastic bicomposant, une pâte à bois, un fond dur cellulosique, du vernis, de l’huile pour bois et de la cire antiquaire.

De plus il est nécessaire de se protéger contre les produits et les débris de bois, vous devez donc vous équiper avec un masque, des lunettes de protection et des gants.

Décaper et nettoyer le meuble en bois

Avant toute chose il faut déterminer le type de finition de votre meuble, à savoir vernis ou ciré. Pour l’identifier, munissez-vous d’un chiffon trempé d’alcool et astiquez un recoin du meuble avec : si le chiffon se colore et se colle, le mobilier est ciré, mais si le chiffon ne se teinte pas ou dévoile uniquement des marques de souillure, votre meuble est verni.

Sachez que vous pouvez également procéder avec du papier abrasif.

Enlever l’encaustique

Choisissez un produit de décapage ayant une formule « douce » afin de décomposer à froid les anciennes couches d’encaustique.

Avant son utilisation il est conseillé de bien agiter le bidon, prenez ensuite un tampon de laine et imbibez-le avec le produit, puis astiquez votre meuble dans le sens des fibres jusqu’à éliminer entièrement l’encaustique. Changez de tampon dès qu’il est souillé.

Sachez que ce type de produit opère très vite, il purifie le bois de façon profonde sans le modifier. N’oubliez pas d’utiliser des gants et évitez de toucher les garnitures en tissu ou en cuir avec ce produit.

Les étapes à suivre pour décaper la cire :

·      Si cela est nécessaire, versez le produit dans un contenant ;

·      Utilisez le produit généreusement avec la brosse plate, et laissez-le opérer pendant 20 minutes ;

·      Retirez ensuite le produit avec la spatule, dans le sens des fibres du bois ;

Dans les zones sculptées ou moulurées, utilisez une pelote d’acier ou une brosse en métal laitonné.

Si la cire ne part pas du premier coup, vous devez recommencer l’opération jusqu’à son élimination complète.

Retirer le vernis

Le décapant chimique est particulièrement nocif, vous devez utiliser ce produit avec le plus de précaution possible en portant des gants de protection, un tablier, des vieux vêtements et des lunettes afin de vous protéger. Si la surface à décaper est importante, l’utilisation d’un masque anti-vapeur est aussi très conseillée.

Il ne faut en aucun cas utiliser le produit en plein soleil, et ne pas oublier de bien ventiler la pièce durant et après l’application, jusqu’à la dissipation complète des émanations. Utilisez ensuite un racloir sur les surfaces plates afin d’enlever les légères taches.

Un produit de décapage en gel peut également s’appliquer efficacement sur les zones verticales : dès que le bois est visible, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Nettoyer le bois après le décapage

Le nettoyage du bois est essentiel après un décapage, et pour cela vous pouvez utiliser les ultraviolets qui assombrissent immédiatement les bois vernis ou encaustiqués.

Un éclaircisseur de bois permet également de le revivifier en éliminant tout de suite les tâches résistantes, comme celles causées par l’humidité, la corrosion, l’encre ou encore le vin.

Si des cristaux demeurent perceptibles à la surface, nettoyez, laissez-le sécher, puis appliquez le produit éclaircisseur de bois avec la brosse et laissez le opérer pendant 10 minutes ; ensuite à l’aide d’une éponge humide, nettoyez le bois et attendez jusqu’au lendemain afin qu’il sèche entièrement.

Certains fournisseurs conseillent un nettoyage à la mèche de coton humidifié d’alcool afin de le vernir, car contrairement  à l’eau, l’alcool dispose d’une capacité de dégraissage avantageuse avant coloration, vernis ou encaustique.

Lorsque le mobilier est bien sec, égrapper les zones à l’abrasif fin puis dégraisser avec une défroque non pelucheuse. Dans cette étape nous détournons l’usage de la laine de métal.

Comment remédier face aux défauts et tâches qui persistent ?

Il se peut que des taches ou des défauts persistent et apparaissent sur le bois malgré le travail que vous avez effectué pour restaurer votre meuble.

Ne vous inquiétez pas, il existe quelques techniques pour régler ce problème :

–          Pour les petites taches :

Si votre meuble laisse des taches, appliquez du vernis dessus et laissez sécher. Ensuite, grattez légèrement avec un papier verre et peignez cette partie avec une sous-couche ; vous pourrez ensuite le peindre.

–          Pour un défaut de meuble :

Il suffit de coller un tissu : cette technique dissimule non seulement les défauts, mais peut aussi apporter un peu de style et une touche décorative à votre meuble. Le papier adhésif et le papier peint sont parfaits pour cacher le défaut de votre tiroir par exemple.

Réparation des meubles : les autres astuces

Certains meubles sont faciles à réparer même avec des trous ou des fissures, voici donc quelques techniques qui pourront leur redonner vie :

  • Le rebouchage des trous, fissures et éléments manquants

Pour reboucher les petits trous, l’usage d’une pâte à bois est convenable ; pour combler les trous plus importants ou remplir les éléments manquants, utilisez un mastic bi composant. Ce dernier se sèche très vite, c’est pourquoi il faut l’utiliser en petite quantité afin de ne pas le gâcher : avec une spatule, comblez bien les cavités ou les fissures ; si la grandeur du trou est très importante, de nombreuses couches devront être utiles afin de le reboucher complètement, cependant il faut laisser le temps au mastic de sécher avant d’appliquer une nouvelle couche.

En fonction du résultat souhaité, vous pouvez opter pour un produit de remplissage teinté ou incolore. L’encaustique peut également remplir les « trous de ver » et raccommoder les petits accrocs d’un mobilier déjà lustré ou encaustiqué.

Suivez textuellement les compositions désignées sur le contenant.

 Afin de consolider un meuble troué, il est nécessaire d’employer un durcisseur bois ; ce fluide transparent à base de résines polyuréthane arrête la décomposition et affirme la solidité aux endroits affaiblis.

Avec un stilligoutte déjà fourni, chargez les creux jusqu’au terme de la saturation sur les parties détériorées, passez ensuite une couche d’uniformisation au pinceau et laissez sécher pendant environ 4 heures. Pour terminer, lustrez et mettez le revêtement de votre choix.

Le ponçage définit l’apparence de votre meuble en bois.

Entamez le ponçage avec du papier de verre gros grain jusqu’à ajuster la surface, brossez ensuite le meuble continuellement dans le sens des fibres, et employez alternativement des papiers abrasifs de finesse décroissante, de grains moyen à fin. Pour terminer, essuyez soigneusement toute la surface du meuble avec un chiffon imbibé d’alcool.

Teinter un meuble permet de dissimuler les défauts en surface, de faire apparaître les caractères du bois, et de lui donner une expression plus particulière ; mais avant cela il y a quelques recommandations à respecter.

–          Une coloration avant terme est nécessaire afin de réaliser un meuble dont les couleurs ne sont pas cohérentes.

–          Afin de saisir la bonne composition, effectuez des tests sur une section dissimulée du meuble ou un bois identique à votre meuble.

Les teintes à base d’eau sont plus simples à composer que les teintes à base d’alcool, de plus elles se mélangent entre elles.

Débutez par une couche légère et foncez graduellement jusqu’à obtenir la teinte parfaite, puis laissez sécher avant de juger le résultat.

Pour composer votre teinture utilisez un contenant en verre comme un pot de confiture, pour l’appliquer vous pouvez utiliser une éponge, un pinceau plat ou encore une mèche de coton.

Appliquez la teinte en direction des fibrilles comme les montants, les panneaux ou encore les traverses, et essuyez aussitôt l’excès à l’aide d’un tampon de mèche propre ou d’un haillon non pelucheux.

Repérez les doses d’eau et de teinte afin d’avoir la possibilité de vous exprimer. Après le séchage complet, poncez légèrement toutes les surfaces afin d’éliminer les fibres formées par l’eau de la coloration.  

Rénover les meubles en bois : la phase de finition

Pour achever la rénovation de vos meubles en bois, vous avez le choix entre trois finitions : la cire, le vernis ou la lasure.

Avant d’appliquer une finition, il est essentiel d’imperméabiliser le bois afin de garantir une meilleure longévité.

Pour hydrofuger vos meubles en bois, deux choix s’offrent à vous : l’huile ou le fondur.

Le fondur fixe la couleur, comble les orifices du bois et protège de l’humidité et des salissures ; il s’applique aussi bien avant du vernis ou de la cire et sèche très vite, en une quinzaine de minutes, ce qui le rend plus avantageux.

Après le séchage, vous pouvez passer à la finition :

Pour un revêtement à la cire, favorisez les encaustiques d’abeilles naturelles style « antiquaire ».

Il y a deux types de cire : la cire encaustique liquide et la cire encaustique en pâte.

Appliquez 2 ou 3 couches généreuses, enlevez l’excès avec un chiffon et attendez qu’elle sèche. Astiquez ensuite les surfaces à l’aide d’une brosse à lustrer.

L’application d’un verni est une tâche délicate : pour commencer, le mieux est d’opter pour un vernis « ébénisterie » ou un vernis mate qui s’applique avec un spalter.

  • Avec votre spalter, appliquez le vernis en 2 fines couches et homogène (pour obtenir un meilleur effet, il est conseillé d’opérer dans le sens du fil en commençant par le dessus du meuble pour terminer vers le bas).
  • Après avoir laissé sécher complètement la première couche de vernis, égrenez légèrement avec une fine laine d’acier puis essuyez minutieusement.
  • Appliquez ensuite la seconde couche de la même manière que la première, en lustrant avec le bout des doigts.

Le vernis à finition mate s’applique avec un tampon à mèche emballé dans un filet de coton ; afin de faciliter l’application, déposez de temps en temps une goutte de vaseline sur la toile de coton.

Il est bon de savoir que le vernis à finition mate est souvent utilisé pour protéger une finition en cire. Cette méthode réclame un minimum de connaissance afin de pouvoir obtenir un effet brillant se rapprochant du vernis ordinaire, lequel demande une habileté presque professionnelle.

  • Une finition à la lasure

Également nommée teinte à bois, la lasure est disponible en plusieurs tonalités.

Celle-ci pénètre en profondeur dans le bois et produit un film qui agit comme une protection contre l’humidité et la saleté pour vos meubles. Si vous aimez l’apparence du bois brut, vous avez alors la possibilité de choisir une couleur bois afin de lui offrir une petite touche de lumière et de couleur, tout en gardant un côté naturel.

La manière de l’appliquer est identique à celle du vernis.

Les couleurs incontournables pour rénover un meuble en bois

Les couleurs sont parfaites pour donner une touche tendance à vos meubles en bois.

Pour donner un air tendance à vos meubles, le gris est la couleur idéale.

Pour un aspect plus moderne, optez pour un gris foncé qui accentuera la décoration ; vous pouvez utiliser un gris clair pour donner un côté chic à vos meubles.

Les couleurs pastel telles que le bleue layette, le rose bonbon ou le vert amande, sont des couleurs poétiques et douces ; ces teintes romantiques peuvent s’accorder avec les petits meubles tels que les chaises, les tables basse et les commodes.

Osez peindre vos meubles en bois en vert menthe : c’est une couleur très inspirante et apaisante, idéale pour rafraîchir vos meubles en bois, de plus elle donne une atmosphère naturelle et zen.

Le blanc figure parmi les couleurs les plus tendance, il n’est jamais démodé dans le milieu de la décoration : c’est une couleur neutre et très classe.

Vous pouvez peindre n’importe quel meuble en bois avec du blanc, ce dernier apportera de la luminosité et de l’élégance, quelle que soit la couleur de vos murs et de vos accessoires de décoration. Il offre une atmosphère paisible tout en donnant un air tendance à vos meubles.



Source link target= »_blank »