Comment entreprendre sereinement vos travaux de rénovation ?


Vérifier votre contrat d’assurance

En fonction de l’état d’un logement et du rendu recherché, les rénovations peuvent être partielles ou totales. La nature des travaux ainsi que leurs impacts dépendent donc du type de chantier que vous souhaitez entreprendre. Si l’assurance habitation n’est pas obligatoire pour le propriétaire occupant, il est dans votre intérêt d’en souscrire une dans le cadre d’une rénovation. En effet, l’assurance de responsabilité civile vous couvre dans le cas où vos travaux impacteraient vos voisins de façon physique ou matérielle. Elle s’applique notamment si les rénovations sont à l’origine d’un dégât des eaux ou d’une détérioration au niveau des murs. Elle couvre également les dommages corporels causés par votre chantier sur autrui. Si vous bénéficiez déjà de la couverture minimale, il peut être intéressant de prendre une extension de garantie. Il s’agit des garanties dommages pendant les travaux, vous permettant d’être couvert en cas d’incendie, de vol ou de dommages corporels suite à des bris de vitre.

Par ailleurs, il est recommandé de revoir votre contrat d’assurance une fois les travaux terminés afin de revaloriser le bien ainsi que le mobilier. Pour souscrire une assurance habitation, rendez-vous auprès des compagnies telles qu’Assurland et bénéficiez d’une offre adaptée à vos besoins.

Collaborer avec des professionnels

Si certains propriétaires décident de s’occuper de leurs rénovations eux-mêmes, collaborer avec un professionnel assure de profiter d’un travail de qualité. En effet, les professionnels doivent obligatoirement souscrire une assurance professionnelle sous forme de garantie décennale. Ce contrat les engage à effectuer les réparations nécessaires en cas de dommages subis par le logement pendant 10 ans. La garantie décennale couvre les travaux de gros œuvre et de second œuvre tels que la maçonnerie, la charpente, l’électricité, la plomberie, etc.

Pour trouver un professionnel correspondant à votre projet, établissez une liste préalable des travaux à effectuer. Elle vous permettra de définir les corps de métier dont vous aurez besoin. Vous avez notamment le choix entre des artisans spécialisés dans différents domaines ou une entreprise du BTP. Pour la sélection des professionnels, plusieurs options s’offrent à vous : vous fier aux recommandations de vos proches ou au bouche-à-oreille, consulter les avis postés sur Internet, etc. Sinon, se tourner vers un courtier en travaux est également une option envisageable.

Préparer un budget pour les travaux

Le budget est un élément essentiel de la rénovation. Comparer différents devis auprès des professionnels vous permettra d’avoir une idée concernant les coûts des travaux. Ce document doit inclure le coût de la main-d’œuvre, des matériaux et du transport. Il est à noter que le choix des matériaux influe sur le devis final, sachant que certains coûtent plus cher que d’autres. Sachez que dans le cadre d’une rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier de l’aide de l’État. Les initiatives telles que MaPrimeRénov ou la Prime énergie prennent en charge une partie des dépenses liées au remplacement du système de chauffage, aux travaux d’isolation, etc. Pour en bénéficier, vérifiez les conditions d’éligibilité.

S’occuper des démarches administratives

Les démarches administratives constituent la première étape des travaux proprement dits. Une déclaration préalable des travaux est notamment nécessaire dans le cadre d’une rénovation si celle-ci modifie l’aspect extérieur de la maison. C’est le cas d’un remplacement de fenêtre par un modèle différent ou de la création de nouvelles ouvertures. Il en est de même pour la construction d’un espace de 20 m2. En revanche, le permis de construire est obligatoire dans le cadre d’une construction comprise entre 20 et 40 m2, qu’il s’agisse d’une terrasse, d’un abri de jardin, etc.

À lire également

Comment mener à bien ses travaux de rénovation ?
Rénovation du salon : que faire des meubles ?



Source link target= »_blank »