Sign In

Le Journal

Conseils, Idées, Evénements et Astuces
Comment planter des pommes de terre ? – Blog-Travaux.org

Comment planter des pommes de terre ? – Blog-Travaux.org


Aussi connue sous le nom de patate, la pomme de terre est un indispensable de la cuisine. En friture, en potage ou autres, ce légume peut s’utiliser de différentes manières dans les recettes.

Et ses épluchures peuvent encore vous aider dans le compostage ou pour nourrir les lapins de la maison. C’est donc un indispensable si vous souhaitez vous lancer dans la création de jardins potagers à la maison.

Que vous comptiez créer un jardin potager en terrasse ou dans le jardin, cette plante peut s’adapter à tout. Elle est relativement facile à planter et à entretenir.

Ce qui explique aussi sa présence dans tous les jardins potagers de France. Envie de vous lancer à votre tour ? Voici quelques conseils que vous pouvez mettre à profit afin de garantir la réussite de votre plantation.

Quelques mots sur la pomme de terre

potatoes-1585060_1280

Avant de parler de la plantation de pomme de terre, il importe de connaitre dans les moindres détails votre sujet. Une petite description de cette plante ne serait donc pas du luxe.

  • Classification de la pomme de terre

De son nom scientifique Solanum Tuberosum, la pomme de terre est un légume très connu dans le domaine de la cuisine, du jardinage et de la botanique. C’est une plante qui fait notamment partie du règne des Plantae. Elle est de clade dicotylédone et de sous-règne Tracgeobionta.

Elle fait également partie de la division de la magnoliophyta, classe Magnolopsida. Elle est de la sous-classe Asteridae et de l’ordre des Solonales, sous-famille des Solonoideae, et du genre Solanum.

  • Origine de la pomme de terre

Selon l’histoire, les pommes de terre seraient originaires de la Cordillère des Andes dans le Pérou et du sud-ouest de l’Amérique du Sud. Le légume s’est invité en Europe depuis le 16e siècle. Et depuis, l’Europe est devenue l’un des plus gros producteurs de pommes de terre dans le monde.

  • Description physique de la pomme de terre

Mais qu’est-ce exactement que la pomme de terre ? C’est une plante tubéreuse. Elle propose des feuilles caduques et des tiges plus ou moins fines qui peuvent atteindre les 1m de hauteur maximum.

Comme certaines plantes, la pomme de terre se mange par les racines qui constituent notamment l’ensemble du tubercule.

  • Utilisation de la pomme de terre

La pomme de terre est connue pour ses valeurs nutritives : sa teneur en glucide, en protéine, en vitamine, etc. C’est un féculent, souvent utilisé dans les différentes recettes de cuisine.

Mais en plus, la pomme de terre peut aussi être une excellente alliée bote. Ses épluchures sont nécessaires pour les éleveurs comme ceux de lapins et pour le compostage.

  • Récolte de la pomme de terre

La récolte de la pomme de terre se fait entre le mois de juin et novembre. Tout dépend de la variété. Vous n’avez pas à atteindre la maturité complète des tubercules pour ce faire. Et les techniques de récolte peuvent varier en fonction de celle utilisée pour la plantation.

  • Les différentes variétés de pommes de terre disponibles

Au cours des années, différentes variétés et espèces de pommes de terre ont vu le jour dans le monde. Mais en France notamment, les plus prisées sont les variétés à chair ferme comme le Roseval, la Belle de Fontenay, le Pompadour, et pour les variétés à chair farineuse la Monalisa et Ostara, etc.

À savoir que pour une récolte en été notamment, on recommande la belle de Fontenay et la Monalisa.

Planter la pomme de terre directement en terre : une technique simple et efficace

potatoes-3690562_1280(1)

Pour planter la pomme de terre, la technique la plus efficace et le plus simple reste de mettre en terre directement. Mais attention, il y a tout de même quelques normes à respecter.

  • La germination du tubercule

La première étape pour la plantation de pomme de terre est de faire germer les tubercules. C’est le gage de la réussite de votre culture. Il faut en moyenne 2 semaines entières pour cette étape. Mais vous pouvez commencer à faire germer les tubercules dès le début de l’année si besoin.

Pour la germination du tubercule, vous devez simplement les placer dans des clayettes à une température tempérée et vous assurez que ces derniers profitent d’une bonne exposition au soleil.

Pendant la phase de germination, vous n’avez pas spécialement besoin d’entretenir vos pommes de terre. Il vous suffit de surveiller leur bon développement.

  • Mettre en terre le tubercule

Pour la mise au sol, il est de mise d’assurer notamment la fraicheur de votre sol. La pomme de terre pousse mieux dans un sol à 10°C. Respectez toujours la date de mise en terre indiquée par les spécialistes et qui varie selon les variétés que vous aurez choisie.

Une plantation classique consistera à travailler le sol sur 30 cm environ. Créez une tranchée de 15 cm de profondeur au milieu du sol déjà ameubli. Placez le tubercule qui aura préalablement germé dans le sol avant de le recouvrir.

Il faudra notamment respecter une distance de 30 à 40 cm entre chaque pomme de terre pour la mise en terre. Puis, privilégiez un espacement de 60 à 70 cm entre chaque sillon pour assurer le bon développement de vos plantes.

La mise en terre peut également se faire en posant simplement les tubercules de pommes de terre sur le sol et en les recouvrant de compost et de terreau. C’est plus simple et plus rapide, à condition bien évidemment d’avoir assez de terreau pour travailler.

Dans tous les cas, la plantation de pommes de terre nécessite un bon buttage du sol. Le principe est simple, créer des buttes de quelques centimètres de hauteur autour de chaque tubercule afin de les couvrir entièrement. Ce qui viendra assurer leur parfait développement, mais aussi leur stabilité.

Le buttage fait également partie des démarches indispensables pour l’entretien des plants de pommes de terre. Vous verrez cela un peu plus tard.

Comment faire une tour de pommes de terre ?

potatoes-1866415_1280

La tour de pommes de terre est aussi une technique de plantation très utilisée. Elle permet notamment d’avoir une bonne récolte et de faciliter l’entretien des tubercules.

  • Comment cela se présente-t-il ?

Le tour de pomme de terre est une technique prisée pour ceux qui manquent notamment d’espace dans leur jardin potager. Il s’agit de faire une plantation en sac des tubercules. On l’appelle aussi une plantation hors sol.

C’est une astuce à la portée de tout le monde. Mais pour ce faire, vous aurez besoin d’un sac, de pommes de terre à variété précoce, de compost et de terreau que vous trouverez auprès des professionnels. La taille du sac variera notamment en fonction de la qualité de pomme de terre dont vous aurez besoin et de la place disponible sur votre terrasse.

Pour une plantation en sac, vous devez respecter la qualité de sol nécessaire pour la mise en terre de la pomme de terre. En outre, vous devez tout de même essayer de respecter les saisons de plantation conseillée. Ce qui viendra optimiser les chances de réussite de votre plantation. Et bien évidemment, vous devez toujours passer par la phase de germination des tubercules.

Au-delà de cela, voici les bons gestes à adopter pour assurer la réussite de votre plantation en sac :

  • Créez quelques trous sur votre sac. Mais vous pouvez aussi opter pour les sacs de culture proposés par les grandes marques et qui se révèleront très pratiques pour la récolte en plus d’être esthétiques. Vous pouvez également utiliser les grillages pour servir de base à votre tour de plantation. Ce qui vous évitera de devoir créer des ouvertures dans votre sac. Tout est question de budget et de goût.
  • Commencez par mettre 5 à 10 cm de compost et/ou de terreau dans votre sac.
  • Puis, mettez quelques plants de pommes de terre préalablement germés.
  • Recouvrez cette première couche d’une nouvelle couche de compost et continuez, ainsi de suite jusqu’à ce que vous ayez atteint la hauteur de tour que vous souhaitez. Vous pouvez dérouler encore et encore en fonction aussi de la hauteur de vos sacs.
  • Faites attention à avoir au sommet de la tour une couche de compost et de terreau.

Les avantages de cette technique

potatoes-1637280_1280

La plantation en tour de pommes de terre peut présenter quelques avantages. Notamment, elle vous fera économiser de l’espace dans votre jardin potager, tout en optimisant la quantité de pommes de terre que vous pourriez récolter.

Si dans 10 ha de terre, pour une mise en terre classique, vous n’aurez que quelques dizaines de pommes de terre, avec cette approche, vous aurez 2, voire 3 fois plus de rendement.

En outre, la tour de pommes de terre minimise l’entretien de la plante. Vous n’aurez plus besoin de butter le sol ou de réaliser un paillis. 

Selon les sondages, la tour de pommes de terre présente beaucoup moins de risque pour la qualité de vote récolte. Vous réussirez plus facilement votre production. C’est une technique facile à faire et donc, à la portée de tout le monde.

Pour les terreaux et les composts, les professionnels peuvent vous donner quelques conseils. Ce qui peut encore plus faciliter les choses.

Planter vos pommes de terre dans un pot

ert

Pour ceux et celles qui comptent créer un jardin potager en terrasse, il faut économiser en place et s’assurer tout de même d’un aménagement esthétique et de qualité. La culture en pot est donc totalement indiquée. Voici quelques conseils pour ce faire.

Pour planter vos pommes de terre dans un pot, il faut commencer par bien choisir votre contenant. Au minimum, vous aurez besoin d’un pot de 10 litres. Ce qui vous permettra d’assurer la plantation de 5 tubercules maximum.

Prévoyez vos accessoires en conséquence. Mais attention aussi à prendre en compte la fonctionnalité de votre terrasse ou de votre espace potager.

Le pot en question ne doit pas être obligatoirement en terre cuite, quand bien même ce serait conseillé. Il suffit d’assurer un parfait drainage du sol pour garantir le bon développement de la plante.

Comme vous le savez, la pomme de terre ne supporte pas très bien l’humidité. Pour les pots en plastiques notamment, il existe désormais des fonds de pot spécifique pour les aménager. Ce qui vous évitera de devoir créer des trous dans votre accessoire.

Pour ce qui est du design de votre pot, tout est une question de goût. Notamment en ce qui concerne les accessoires en plastique, les grandes marques proposent notamment différentes couleurs afin de vous permettre de personnaliser et de peaufiner votre aménagement.

  • Bien placer vos tubercules

Outre de bien choisir votre pot de culture, vous devez aussi faire attention à la mise en place de vos tubercules. Ils doivent notamment être placés à 10 cm de profondeur minimum du fond de pot. Placez en amont du terreau ou du compost avant de mettre en place les tubercules.

Vous n’êtes pas obligé de mettre les tubercules au milieu. D’ailleurs, vous pouvez en mettre plusieurs dans un seul contenant si besoin. Songez simplement à espacer chacun d’entre eux de quelques centimètres afin de leur permettre de bien de développer.

  • Un seul inconvénient : une récolte compliquée

Mais si vous optez pour ce genre de plantation, vous devez vous préparer à un seul inconvénient. Notamment, la récolte des pommes de terre sera compliquée. Pour ce faire, vous devez vous fier à la qualité du feuillage de la plante. Patientez jusqu’à ce que ces derniers flétrissent et faites votre récolte en une seule fois.

Les différentes techniques afin de booster votre culture de pomme de terre

potato-373822_1280(1)

Afin de booster votre culture de pomme de terre, les professionnels peuvent vous conseiller quelques techniques.

C’est une technique qui est très prisée par les jardiniers, professionnels ou novices, et qui peut aider à assurer la qualité et la réussite de votre récolte.

Comment procéder ?

Bien évidemment, comme l’intitulé l’indique, cette technique nécessite énormément de compost. Heureusement, vous avez la possibilité de créer simplement et rapidement vous-même vos propres produits avec les appareils de compostage proposé par les grandes marques. Le cas échéant, vous pouvez aussi opter pour les composts prêts à utilisation proposés par certains professionnels pour quelques euros.

La culture sous compost sera à la portée de tout le monde. Notamment, vous devez placer les tubercules sur le sol sans le travailler. Recouvrez-les ensuite de compost jusqu’à former une butte de 40 cm de haut et 50 cm de large.

Une culture sous compost ne vous dispense pas du respect de la phase de germination. Il en va de la réussite de votre plantation.

Quel compost utilisé ?

Que vous comptiez produire vous-même votre compost ou en acheter, on vous conseille les produits bios. Ils peuvent optimiser la qualité de votre récolte. Vos pommes de terre auront meilleur goût et seront plus développées. Sans compter que les produits bios présentent moins de risques pour la santé.

Comment entretenir la culture sous compost ?

Il n’est pas nécessaire de buter fréquemment le sol si vous utilisez cette technique. Par contre, il faudra rajouter du compost fréquemment pour assurer le bon développement des plantes.

En outre, il est nécessaire d’arroser aussi fréquemment que nécessaire la plante. Faites attention à la quantité d’eau à utiliser. Quelques indications vous seront données plus tard concernant les normes à suivre sur l’arrosage de la pomme de terre.

Idéale dans certaines régions, la culture sur paille est également une autre alternative intéressante pour votre plantation de pomme de terre. Mais attention, vous devez respecter quelques normes pour cela.

Quel paillis utilisé ?

Pour la culture sur paillis, on vous conseille les vieilles pailles uniquement. C’est-à-dire les pailles sèches qui datent de plus de 1 an et qui ont déjà passé au moins 1 hiver. Il faut indubitablement une paille sèche.

La quantité de paille nécessaire variera en fonction de la surface à couvrir. Attention, ce genre de paille a tendance à être assez légère et à disparaitre avec le vent.  Aussi, vous devez avoir des réserves.

Comment procéder ?

Il ne suffit pas de jeter des pailles sur le sol. Pour une bonne culture sur paillis de la pomme de terre, vous devez couvrir vos tubercules à 20 cm minimum.

Pensez à bien couvrir le sol afin de mieux protéger vos pommes de terre et le sol par la même occasion.

La culture sur paillis ne vous dispense pas attention de l’utilisation des composts et des terreaux spécifiques idéaux pour la plantation de pomme de terre.

Les avantages de la culture sous paillis

La culture sous paillis minimise l’entretien de la pomme de terre. En effet, vous aurez de moins en moins besoin d’arrosage sur vos plantations. En outre, ceci vous aide à protéger le sol et donc vos tubercules.

C’est une technique qui fonctionne parfaitement avec toutes les variétés de pommes de terre.

Les conditions pour une bonne plantation de pomme de terre

potatoes-43242_1280

En tous les cas, il fait respecter des conditions bien précises pour la plantation de pomme de terre. Le point.

Pour la plantation d’une pomme de terre, on vous conseille d’attendre le mois de mars ou avril. Les conditions climatiques sont idéales pour ce genre de travaux de jardinage.

  • Quel type de sol utilisé ?

Une pomme de terre aura besoin d’un sol meuble et frais. Mais au-delà de cela, vous aurez besoin aussi d’un sol léger et riche pour nourrir les tubercules et assurer leur bon développement.

Vous pouvez notamment utiliser des composts et des engrais afin de peaufiner votre culture. Les professionnels peuvent vous en proposer pour quelques dizaines d’euros. Optez pour les produits bios et naturels pour ne pas mettre en péril la qualité de votre récolte.

  • Quelle exposition pour vos pommes de terre ?

Il est préférable d’assurer une parfaite exposition au soleil à votre plante pour en assurer le parfait développement. Une exposition mi-ombre peut également faire l’affaire si vous avez envie ou que vous n’avez d’autres choix que la plantation en balcon.

Comment entretenir vos plants ?

gardening-4545664_1280

Et bien évidemment, vous devez aussi entretenir comme il se doit vos plants. Voici quelques conseils pour ce faire.

  • L’arrosage de vos pommes de terre

La pomme de terre n’est pas une plante qui nécessite beaucoup d’arrosage pour bien grandir. Malgré tout, elle n’apprécie pas la sècheresse. Aussi, vous devez tout de même lui apporter un peu d’eau de temps en temps.

Il n’y a pas réellement de fréquence précise pour l’arrosage de vos tubercules. Il est conseillé de procéder quand vous remarquez que le sol est sec. En tous les cas, préférez les arrosages le soir pour éviter la condensation de l’eau la journée. Et évitez surtout de mouiller les feuilles de la plante afin de prévenir certaines maladies et les champignons.

Pour l’arrosage justement, utilisez des pulvérisateurs à la place des arrosoirs classiques. Ceci vous permettra de procéder avec plus de minutie.

L’entretien de la pomme de terre implique un buttage régulier du sol. Il faut un amas de terreau de 10 à 15 cm environ pour recouvrir les pieds du tubercule.

Le buttage permet d’assurer une bonne nutrition à vos plantes, mais aussi de garantir la stabilité des pommes de terre dans le sol. Pour ce faire justement, on vous conseille de non seulement retourner le sol de plantation, mais aussi d’utiliser du compost et de l’engrais.

  • Les maladies et les insectes qui s’attaquent à la pomme de terre

Comme bien des légumes, la pomme de terre peut se faire attaquer par des maladies ou des insectes. Vous devez entre autres faire attention aux pucerons, aux mildious, au rhizoctone brun et à la pourriture bactérienne.

Les spécialistes peuvent notamment vous proposer des solutions préventives ou curatives afin de soigner et préserver vos tubercules et garantir ainsi la réussite de votre récolte.



Source link target= »_blank »

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *