Comment procéder à l’aménagement d’une buanderie ? – Blog-Travaux.org


Le linge sale qui s’empile dans la salle de bain, la table à repasser restant dans le salon ou encore la machine à laver encombrant la cuisine… Il est peut-être temps de remédier à ce désordre permanent.

L’astuce la plus pratique est l’aménagement d’une buanderie fonctionnelle ; si celle-ci était autrefois réservée aux maisons spacieuses, il est aujourd’hui possible de l’intégrer dans notre logement, quelle que soit la surface disponible.

Pourquoi aménager une buanderie ?

La buanderie constitue une pièce très pratique spécialement dédié à la lessive, aux rangements des produits ménagers et aux accessoires de cuisine ; en bref, ce lieu rassemble tout ce qui peut être utile pour le fonctionnement de votre logement.

On cache aussi dans la buanderie tout ce qui est nécessaire mais pas beau à voir, l’un des grands avantages étant de désencombrer la salle de bains et la cuisine.

Dans l’idéal faites vote buanderie au sous-sol, ainsi personne ne sera dérangé par les bruits et les vibrations des machines, attenante à la cuisine ou encore sous un escalier ; l’important est de choisir le meilleur emplacement possible.

Autrefois les femmes avaient l’habitude de laver le linge à l’extérieur des maisons, au fond du jardin ; cette tendance, bien que pratique, a changé avec l’avènement du chauffage central qui se trouve souvent en sous-sol.

Il est primordial que la buanderie soit conçue pour offrir des conditions de travail optimales : le sèche-linge et la machine à laver doivent y trôner en maîtres, un évier et un étendoir pour les vêtements délicats qui ne se mettent pas en machine (celui-ci peut être fixé sur un mur ou au plafond ;

n’hésitez pas à opter pour un fil rétractable si vous n’avez pas assez de place), et enfin une planche à repasser.

Une question d’organisation

Comme la salle de bains ou la cuisine, la buanderie doit avoir son espace optimisé : il est donc essentiel de choisir des meubles qui correspondent aux dimensions de la pièce et qui offrent assez de rangements.

Vous pouvez privilégier des étagères à suspendre au plafond ou à poser au sol, ces dernières peuvent accueillir votre lessive, vos détachants et vos détergents.

N’hésitez pas à utiliser des portes coulissantes si la pièce est exiguë.

Si possible, prévoyez un plan de travail afin de plier les vêtements, et favorisez les paniers pour le linge sale.

Vous êtes libre d’agrémenter les murs de patères et de crochets.

Enfin, n’oubliez pas la poubelle.

Afin que tous les appareils de votre buanderie puissent fonctionner, la pièce doit être raccordée au réseau d’électricité et d’eau.

Installée au sous-sol, la buanderie cohabite avec la chaufferie, cependant, sachez qu’elle doit se trouver aux premières loges afin de pouvoir accéder à l’eau. Si la pièce est située au cœur du logement, veillez à limiter les excès de plomberie proche des salles d’eau où sont prévus les systèmes d’alimentation et d’évacuation des eaux.

Outre cela, il est préférable de prévoir une aération régulière pour des raisons d’hygiène et de confort ; c’est important si vous envisagez d’y faire sécher du linge.

Enfin, il arrive que vous fassiez d’autres activités (repassage, couture…), donc assurez-vous de disposer d’une bonne luminosité dans la pièce : un plafonnier et quelques lampes d’appoint peuvent suffire.

Une pièce fonctionnelle et discrète

Une buanderie doit être accessible et discrète, et pour s’y rendre on doit pouvoir éviter de traverser toute la maison.

Comme vu ci-dessus, la discrétion est importante pour dissimuler le bruit ainsi que les éléments disgracieux.

Si vous devez installer votre buanderie au cœur de votre logement, le mieux est de l’insérer entre deux autres pièces, comme la cuisine et la salle de bains. Toutefois, si vous êtes obligé de l’aménager à proximité de vos chambres, n’hésitez pas à renforcer l’isolation phonique des murs concernés.

Certains facteurs doivent être considérés pour que votre buanderie respecte les normes et il s’agit principalement de l’arrivée d’eau, des installations électriques et de la ventilation : il faut privilégier les prises capables de supporter l’électroménager, il est également important d’utiliser un disjoncteur afin d’éviter les surtensions ou les basses tensions qui peuvent nuire au bon fonctionnement de vos machines ;

si vous avez une vielle installation électrique, n’hésitez pas à faire appel à un électricien qualifié pour la remettre aux normes, de même pour l’installation d’un système d’évacuation des eaux usées. Le revêtement au sol quant à lui doit supporter les inondations et absorber les vibrations occasionnées par les machines.

Comment décorer une buanderie ?

Les idées ne manquent pas pour décorer une buanderie et bien souvent, il suffit de faire preuve d’imagination. Il peut être notamment intéressant d’opter pour des bacs à linge en bois, que vous pouvez recouvrir avec un tissus à motifs. Le choix est également vaste pour les bacs en plastique.

Il est tentant de rendre cette pièce plaisante car on y passe beaucoup de temps ; pour un rendu chaleureux et confortable, il faut donc soigner la décoration. Vous pouvez également miser sur l’installation d’une radio ou d’une télévision pour faire passer le temps.

Mis à part les étagères et les rangements, votre buanderie peut se passer de mobilier, surtout si c’est une petite pièce, l’objectif étant de gagner de la place et de ranger les différents éléments astucieusement. 

Il est tout à fait possible de créer une buanderie dans un espace qui est déjà occupé, il faut juste assurer l’organisation de la pièce pour y installer des rangements malins.

Par exemple,  vous pouvez miser sur un long couloir difficile à meubler ou une entrée comportant des renforcements : il vous suffit d’installer la machine à laver, le sèche-linge et de disposez ensuite des étagères sur le mur ;

N’hésitez pas dissimuler votre buanderie derrière des rideaux ou des panneaux japonais. Concernant la décoration, celle-ci doit refléter la fonction de la pièce et afficher clarté et propreté.

Également,  pensez aux couleurs claires pour les murs et les objets de décoration, et pour plus de luminosité, installez un plan de travail si vous en avez la possibilité.

Une buanderie dans un espace déjà occupé

Installer un coin buanderie dans un espace déjà occupé est faisable, par exemple, vous pouvez l’aménager dans votre salle de bain en créant une séparation pour dissimuler rangements et lave-linge.

Le cellier constitue également un endroit propice à l’aménagement d’une buanderie, néanmoins, il convient de bien délimiter la zone dédiée au linge et celle dédiée au garde-manger ; comme toujours, vous devez être attentif à l’emplacement des arrivées et évacuations d’eau, ainsi qu’à la disposition des prises.

Par ailleurs, le garage fait souvent office de buanderie, et comme pour le cellier ou la salle de bain, l’enjeu porte sur la délimitation, ici avec les espaces des voitures, des vélos et autres outils salissants. N’hésitez pas à utiliser la hauteur pour faire sécher les vêtements.

En bref, l’organisation est le mot d‘ordre pour une buanderie bien aménagée, et cela est d’autant plus logique pour une petite pièce oú les rangements muraux sont très recommandés ;

plusieurs petits rangements vous permettent également d’associer une tâche à un rangement : on trouve par exemple sur le marché une large gamme de séchoir muraux qui peuvent être repliés, ou encore des kits de superposition permettant de disposer le sèche-linge sur le lave-linge. N’oubliez pas, l’objectif principal dans l’aménagement est l’optimisation de l’espace.

Quels équipements choisir selon l’espace disponible ?

Le choix des équipements est important lorsqu’on aménage une buanderie, vous devez tenir compte de la taille de la pièce où seront installés le sèche-linge et le lave-linge.

Le sèche-linge est disponible en deux versions : il y a le modèle top qui s’ouvre par le haut, et le modèle à hublot qui se rempli par devant ; l’un et l’autre sont majoritairement proposés en pose libre. Des kits de superposition existent pour permettre de placer le sèche-linge sur la machine à laver, ou alors il existe des modèles encastrables.

Par ailleurs, le sèche-linge peut être à condensation, à condensation pompe à chaleur ou à évacuation.

Le modèle à condensation a l’avantage d’être facile à installer. Il est parfait pour ceux qui habitent en appartement car il fonctionne en circuit fermé, toutefois, il convient de vider régulièrement le réservoir où est stocké l’eau condensée extraite des fibres des habits. Il faut aussi nettoyer le condensateur plusieurs fois dans l’année pour maintenir sa performance.

Le modèle à condensation pompe à chaleur est une autre variante du sèche-linge : ici, la résistance chauffante est remplacée par une pompe à chaleur ; cet appareil est intéressant car il consomme peu d’électricité.

Enfin, le sèche-linge à évacuation est idéal dans les nouvelles constructions car il requiert la mise en place d’une gaine de ventilation afin d’assurer le rejet de la vapeur vers l’extérieur, ce conduit doit mesurer au minimum 1,20 m et être disposé à 30 cm du sol.

Cet appareil peut être top ou frontal, et il est essentiel de se poser cette question lors de l’achat de votre machine.

Comme le sèche-linge, la version top s’ouvre par le haut : elle est parfaite si vous avez une petite buanderie car elle  mesure entre 40 et 46 cm de large. Quant au modèle à hublot ou frontal qui se charge par devant, il est disponible en version encastrable ; c’est aussi un appareil robuste qui supporte le poids du sèche-linge grâce à un kit de superposition. 

Avoir un évier dans une buanderie permet de faire la lessive à la main, de se laver les mains ou de rincer les taches de détergent ; le type d’évier va dépendre de l’usage prévu, de l’espace disponible et il est important de considérer les accès au niveau de la plomberie.

Avant de vous décider, vous devez prendre les mesures pour connaitre les dimensions de l’espace qui sera dédié à cette unité.

Si vous prévoyez de laver régulièrement à la main vos vêtements délicats vous pouvez opter pour un évier de baignoire, cependant, assurez-vous d’avoir assez d’espace car ce type d’évier est assez grand. Sinon vous pouvez miser sur un évier plus petit mais assurez-vous qu’il permette le lavage d’articles plus gros ;

c’est pourquoi on conseille d’éviter les éviers trop petits car ces derniers ne peuvent contenir que de petites quantités d’eau, elle risque donc de se répandre au sol et occasionner des dommages liés à l’humidité.

Enfin, tenez compte des matériaux de l’évier : il est judicieux d’opter pour l’acier inoxydable qui est durable et résistant aux taches et aux dégâts d’eau ; le plastique n’est pas coûteux, mais se tache facilement.

Avoir une table à repasser signifie opter pour les bons accessoires pour un repassage et un entretien facile de vos vêtements, en effet le choix de cet élément ne doit pas être pris à la légère.

Pour une table classique, il faut s’assurer que la housse puisse être remplacée facilement, il est donc essentiel de pouvoir la laver de temps en temps et la changer si elle est endommagée ; les fabricants proposent désormais une seconde housse incluse et certaines sont fournis avec une jeannette, une rallonge électrique, des épaulettes, une porte-cintre…

Les tables murales se fixent sur la paroi du mur de votre buanderie et peuvent se déplier en quelques secondes.

Concernant les dimensions de la table, il y a quelques critères à considérer :

  • De préférence, optez pour un modèle réglable afin que la table puisse convenir à toutes les tailles ; sachez que si elle est trop haute vos bras fournissent un effort supplémentaire, et si elle est trop basse vous risquez d’avoir mal au dos. En moyenne, le niveau de la table de repassage doit être de 15 cm plus élevé que les coudes.
  • Par ailleurs vous devez considérer le type de vêtements à repasser : une mini-table ne permet pas, par exemple, de repasser aisément une housse de couette.
  • Enfin, pensez à l’aménagement de la pièce : dans le cas où la buanderie est aménagée dans la cuisine, il faut tenir compte des dimensions de la table une fois dépliée.

Les erreurs à ne pas faire

Pour réussir l’aménagement d’une buanderie il faut connaître les erreurs à éviter :

  • Dans cette pièce il ne faut pas négliger les rangements ; puisque l’objectif est d’éviter l’encombrement, il faut profiter de tout l’espace disponible pour installer des caisses de rangements ou des étagères.
  • Par ailleurs, pour un gain de place optimal, pensez à superposer le sèche-linge et le lave-linge.
  • Il faut aussi miser sur des meubles malins, surtout si vous ne disposez pas assez d’espace ; par exemple privilégiez un séchoir et une table à repasser pliable, des colonnes ultrafines etc.
  • Dans ce type d’aménagement, il est judicieux d’utiliser la hauteur sous-plafond ; sur les poutres vous pouvez par exemple installer des tringles à vêtements.
  • Pensez à délimiter l’espace ; si la buanderie est ouverte sur la salle de bains, le salon ou la cuisine, n’hésitez pas à installer un paravent, un claustra ou une verrière.
  • L’éclairage est aussi un élément essentiel, il ne faut pas en faire l’impasse, surtout si la pièce est dépourvue de fenêtres ou autres ouvertures. Misez sur quelques luminaires comme des appliques, des suspensions ou des néons.
  • Il faut donner à votre buanderie du style en décorant avec quelques cadres, ou alors miser sur du papier peint pour plus de dynamisme ; les plantes d’intérieur sont également les bienvenues.
  • Ne faites pas l’erreur d’oublier votre garage inutilisé car vous pouvez l’investir pour y aménager votre prochaine buanderie ; de plus cette pièce est idéale car elle est éloignée des autres pièces de la maison.
  • Enfin pensez au point d’eau : il est important de vérifier que la pièce soit équipée des arrivées d’eau et du système d’évacuation.

Construire une buanderie, à quel prix ?

Vous envisagez de solliciter les services d’un professionnel pour aménager une buanderie chez vous ? Sachez que le prix de construction va dépendre du type de travaux à faire et de l’emplacement. Par exemple, un chantier se situant au sous-sol ou dans le garage coûtera moins cher, car il faut juste rénover l’espace.

En revanche, si vous prévoyez d’agrandir votre logement pour aménager une buanderie, vous devrez réfléchir au budget que vous allouerez à cette nouvelle pièce ; la création d’une extension nécessite la prise en compte de quelques paramètres, notamment, inclure dans votre budget les travaux de fouilles et de fondations, la pose d’une dalle béton, le montage des murs, l’isolation, le second œuvre…

Dans tous les cas, pour avoir une idée plus claire du montant de l’aménagement, il faut demande des devis. Il est aussi judicieux de garder une marge de 10% sur le budget, cela vous permettra de gérer les imprévus ou d’anticiper un changement d’avis en cours de chantier.



Source link target= »_blank »