Comment transformer le logement en ville ?



Albert Brito Arquitectura
Un espace généreux où se moulent les habitants

Pour Dietmar Eberle, les architectes doivent commencer par oublier la manière dont un bâtiment est utilisé, et prioriser d’autres aspects à la place, comme la relation du bâtiment avec son environnement, sa structure et sa façade, qui peut durer plus de 50 ans au lieu des 10 ou 20 ans de durée de vie de la plupart des surfaces, éclairages et climatiseurs, par exemple.

« Les architectes doivent d’abord se soucier de l’espace public, et de la relation entre le bâtiment et le public, et ensuite de la structure du bâtiment », défend-il. Dans un récent projet à Amsterdam, il a conçu un bâtiment résidentiel sans en planifier son utilisation et sa fonction, mais en pensant plutôt à la qualité et aux éléments qui dureront le plus longtemps. « Ma conviction générale est que l’aménagement d’un appartement ne relève pas de l’architecture, mais de l’individu. J’aime donc faire des bâtiments dans lesquels je laisse ces opportunités aux gens, afin qu’ils puissent s’organiser eux-mêmes, de la manière qu’ils veulent. »





Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *