cumuler les aides à la rénovation énergétique dès juillet 2022

renovation


Il sera bientôt possible pour les particuliers de cumuler des aides pour des travaux de rénovation. Dès, cet été, les projets de rénovation pourront être accélérés, un soulagement pour les lutter contre le réchauffement climatique, en isolant et en équipant plus proprement son logement. C’est une aide nécessaire pour participer à la transformation des habitats et aider certains ménages à effectuer des travaux nécessaires.

Les aides disponibles

On le sait désormais, l’isolation et la rénovation énergétique fait partie des étapes nécessaires pour construire des logements plus écologiques et économiques. Les vieux logements sont en particulier visés par ces thématiques, afin de les rendre moins gourmands en énergie et plus agréables à vivre. Pour autant, les différents travaux nécessaires pour mettre son logement à jour peuvent couter cher. Ainsi, pour faciliter les travaux des ménages, le gouvernement a mis en place des aides, on pourra même les cumuler dès juillet. Il s’agit de l’éco prêt à taux zéro et de l’aide MaPrimeRénov’.

En cumulant ces deux aides, les ménages peuvent atteindre des sommes suffisantes pour réaliser certains travaux d’ampleur sans pour autant débourser de l’argent de leurs économies. Cette nouvelle possibilité de cumul des aides permet alors d’envisager plus simplement des travaux de rénovation, comme le remplacement d’un chauffe-eau, des travaux d’isolation des murs, des fenêtres ou encore la pose d’une pompe à chaleur. Les possibilités sont nombreuses pour améliorer la situation énergétique d’un logement et il sera donc plus simple pour de cumuler le prêt et la prime pour avancer rapidement dans son chantier.

Les démarches simplifiées pour les ménages

Non seulement le cumul de l’éco prêt et de MaPrimeRénov’ est possible, mais en plus, l’accès aux aides a été remanié par le gouvernement, afin de rendre les conditions d’accès plus souples. En effet, jusque-là, si l’on désirait faire des travaux de rénovation chez soi et demander un éco prêt à taux zéro, il fallait fournir des documents à la banque. Il fallait se munir d’un descriptif détaillé des travaux que l’on envisage dans le logement, ainsi que d’un ou des devis correspondant aux différents projets.  Cela ne sera plus nécessaire à partir de ce mois de juillet, les devis et la description ne seront plus demandés et les dossiers seront directement traités par l’Agence nationale de l’habitat qui s’occupe de MaPrimeRénov’.

Il suffira alors de l’accord de l’Anah afin de faire valider et obtenir un éco prêt à taux zéro dans un organisme bancaire. Toutes les banques ne sont pas concernées, il ne s’agit que des banques qui ont signé une convention particulière avec l’État. Il sera aussi possible de faire une demande rétroactive, dans la limite d’un délai de 6 mois. Il sera alors possible de commencer les travaux, mais de tout de même demander un prêt à taux zéro en cours de travaux. Ces nouvelles possibilités devraient plaire à un grand nombre de ménages qui entreprennent des travaux dans leur domicile. C’est aussi un véritable coup de pouce pour se projeter et faciliter la transition d’un logement vieux en un logement plus rentable écologiquement.

Article Source