déduire les frais de télétravail

déduire les frais de télétravail

En 2021, le télétravail a été pratiqué par la plupart des Français pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Mais cela a représenté un coût non négligeable pour les salariés, notamment en matière d’éléctricité et de chauffage.

Déclaration impôts 2022 : comment déduire les frais de télétravail si l’employeur verse des allocations ?

Lorsque nous faisons du télétravail, nous engageons des frais professionnels. Les lumières, la connexion Internet, le chauffage, ou encore des frais administratifs sont plus utilisés que d’habitude. Pour compenser ces pertes, certaines entreprises versent des allocations. Et celles-ci sont exonérées d’impôt sur le revenu, dans la limite de 580 euros par an. Que vous optiez ou non pour la déduction de frais réels, vous n’avez pas à déclarer les allocations perçues par votre employeur. Un abattement forfaitaire de 10% est en effet fait automatiquement.

Déclaration de revenus 2022 : comment déduire les frais de télétravail si l’employeur ne verse pas d’ allocations ?

Si votre employeur ne vous verse pas d’allocations, vous bénéficiez quand même d’un abattement forfaitaire de 10 %, calculé automatiquement sur les montants que vous déclarez en traitements et salaires, et ce, uniquement si vous n’optez pas pour la déduction des frais réels. Si, au contraire, vous optez pour la déduction en frais réels, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu la totalité de vos frais professionnels, mais vous devez pouvoir les justifier.

A LIRE EGALEMENT :



Source link target= »_blank »