Faut-il Etre Givré Pour Nager en Eau Froide Sans Combinaison ?


Quand les températures de l’air descendent sous le point de congélation, que l’eau atteint des températures glaciales et que les lacs commencent à geler, certains nageurs affluent pour se baigner… sans combinaison.

Ils font un trou dans la glace, se jettent dans l’eau et profitent de quelques instants de tranquillité tandis que la neige tombe autour d’eux. Dans certains pays aux hivers très très froids, certains bassins restent ouverts pour les amateurs d’eau glacée. Ils doivent être fous, non ?

C’est bien possible, mais peut être qu’ils le font parce que la nage en eau froide ou glacée a aussi des avantages !

Avant d’entrer dans le vif du sujet, une petite mise en garde : ne nagez jamais seul dans l’eau froide / glacée et consultez votre médecin avant de faire votre premier plongeon. Mieux vaut prévenir que guérir !

piscine-eau-glacee

La nage en eau froide ou glacée, qu’est ce que c’est ?

Une pratique populaire

La nage en eau froide ou nage sur glace est populaire dans le monde entier depuis des milliers d’années. On trouve des traces de nage en eau froide au Royaume-Uni dès le premier siècle.

En Russie, les gens nagent sur la glace depuis au moins le XVe siècle. Dans ce pays, comme dans les pays où le christianisme orthodoxe oriental est une religion dominante, certaines personnes se baignent pour célébrer l’Épiphanie, début janvier.

Dans les pays nordiques comme la Finlande, la nage en eau froide fait partie intégrante de la vie quotidienne. Les nageurs font un plongeon rapide dans l’eau glacée, suivi d’un passage relaxant au sauna pour se réchauffer !

Une trempette plus que de la natation

Que les choses soient claires, on ne nage pas de longues distances dans une eau glacée.

Pour la plupart, la nage en eau froide se résume à un court plongeon. Les nageurs commencent par une immersion de quelques secondes, puis passent à 30 secondes ou à une minute. Ils peuvent nager une longueur ou en petit cercle pour se réchauffer.

Au fil du temps, le corps s’habitue à l’eau froide et on est capable de nager plus longtemps.

Un défi mental et un défi physique

Pour les nageurs les plus extrêmes, l’Association internationale de natation sur glace organise des courses de natation sur glace. Ces courses peuvent être d’un mile ou d’un kilomètre.

Pour être une course officielle de natation sur glace, l’eau doit être à 5°C ou moins.

Les avantages de la nage en eau froide

Depuis l’Antiquité, les gens utilisent les bains de glace pour accélérer la récupération et améliorer leur santé. Au-delà des aspects physiques et physiologiques, la nage en eau froide peut aussi être un sport social. Il existe des clubs de natation en eau froide dans le monde entier, alors vous êtes sûr de rencontrer quelques nouveaux copains pendant vos baignades !

Des sensations déroutantes pour le corps

Quand vous entrez dans une eau glacée, le froid vous coupe le souffle !

Au début, la peau vous pique et vous avez l’impression que vos mains et vos pieds brûlent. Après un certain temps, votre corps s’habitue. Vos mains et vos pieds commencent à s’engourdir.

Puis vous commencez à ressentir une soudaine poussée de picotements chauds. Et étrangement, vous pouvez commencer à vous sentir bien.

Un mental boosté et réchauffé

Une fois le choc thermique passé, voici ce qui se passe dans le corps.

  • Libération d’endorphines, les mêmes hormones qui donnent la sensation de planer ou d’euphorie après une intense séance d’entrainement ou de course à pied par exemple.
  • Boost des hormones du plaisir avec production de sérotonine (équilibre de l’humeur), dopamine (sensation de plaisir) et d’ocytocine (« hormone de l’amour »).
  • Amélioration du bien-être général car ce type de baignade renforce le système immunitaire, la circulation sanguine, réduit les stress et brûle des calories.
  • Transcendance par passage à un état méditatif et apaisant, où l’on est concentré vers soi, et qui peut durer plus ou moins longtemps.

Si vous n’avez pas de piscine suffisamment froide chez vous ou si vous n’avez pas d’accès facile à un lac, une rivière ou un océan glacé, un bain glacé dans une cuve ou une baignoire peut être envisagé. Vous ne pourrez peut-être pas nager, mais vous profiterez quand même de tous les avantages de l’eau froide !

Voici un reportage télé sur Alexandre Fuzeau dit le « Ice Doctor », plusieurs fois champion de France de nage en eau glacée.

Les bains d’eau glacée sont-ils sans danger ?

Parlez-en à votre médecin avant d’essayer ce type de nage, surtout si vous souffrez de maladies cardiaques ou respiratoires ou d’hypertension artérielle,

La nage en eau froide, et encore plus celle en eau glacée (moins de 5°C), comporte des risques bien réels. Il est important de savoir dans quoi vous vous engagez et être prêt en cas d’urgence.

  • Hyperventilation. L’exposition soudaine à l’eau froide peut provoquer une hyperventilation.
  • Arrêt cardiaque Pour les personnes ayant des risques cardio-vasculaires, le choc thermique peut provoquer une crise cardiaque, car le sang se refroidit et remonte vers le cœur.
  • Incapacité due au froid. Au fur et à mesure que le froid saisit l’ensemble du corps, vous pouvez constater que vos membres sont soudainement trop faibles pour bouger, ce qui rend difficile le retour au rivage ou la saisie d’une rambarde de quai.
  • Hypothermie. C’est la plus grande préoccupation mais elle ne se déclare généralement qu’après environ 30 minutes dans une eau à plus de 15°C. La plupart des nageurs ne restent pas plus de 30 minutes !
  • L’après baignade. La température corporelle peut brusquement chuter 5 à 10 minutes après la sortie de l’eau. Cela se produit lorsque le sang chaud de votre corps se déplace vers les membres et que le sang froid des membres se déplace vers le corps. La sensation peut être brutale si vous n’êtes pas préparé !

Malgré ces risques, des millions de personnes pratiquent ce type de nage ou de baignade. L’essentiel est d’être préparé et d’y aller doucement.

via @fenwickridleyswimm, nageur en eau glacée

Comment commencer la nage en eau froide ou glacée ?

Si vous êtes prêt à tenter l’expérience, voici quelques conseils.

  • Ne pas y aller seul. Vous pouvez probablement trouver un groupe local ou des amis plus expérimentés pour votre première immersion.
  • Ayez un minimum d’équipement. Pour garder votre tête, vos doigts et vos orteils au chaud, investissez dans un bonnet, des gants ou des chaussons en néoprène. Ils peuvent faire une grande différence !
  • Allez-y doucement. Privilégiez une lente immersion pour acclimater votre corps. Gardez une respiration régulière pour éviter l’hyperventilation. Évitez d’immerger la tête… c’est réservé aux nageurs chevronnés !
  • Développez l’endurance petit à petit. Une fois que vous avez réussi à passer le cap de l’immersion complète dans l’eau, augmentez lentement le temps de baignade, par exemple en ajoutant quelques secondes à chaque nage sans jamais dépasser la minute.
  • Limitez le temps dans l’eau. Il s’agit surtout d’écouter son corps et de connaître ses limites… Pour éviter l’hypothermie, vous pouvez adopter la règle suivante : température de l’eau en °C = nombre de minutes dans l’eau. Ainsi, si l’eau est à 10°C, vous ne devriez pas passer plus de 10 minutes dans l’eau.
  • Préparez l’après-nage. Préparez des vêtements secs et prévoyez de l’eau chaude, du café ou du thé pour réchauffer votre corps de l’intérieur après le bain. Aller dans un sauna ou s’asseoir dans une voiture avec chauffage, cela aide aussi !

Les bienfaits du froid et de l’eau froide sont reconnus depuis longtemps. La cryothérapie en est un exemple actuel. Elle est utilisée pour aider le corps à se soigner ou à récupérer en cherchant à atteindre les terminaisons nerveuses et sanguines profondes sous l’épiderme.

Dans ce contexte, l’engouement pour ce type de nage extrême fait sens. Et que l’on pense (ou pas) qu’il faut être givré pour apprécier la nage en eau froide ou glacée, c’est ce que recherchent les adeptes de cette pratique.





Source link target= »_blank »