La Bastide des Louis retrouve sa superbe



Avant. Le dernier des Louis avait deux salons. L’un dans le séjour, près de la table à manger et, un autre, plus intime, que l’on regagnait en descendant une volée de marches : « Il s’agissait à l’origine de l’atelier du domaine, l’endroit où l’on pressait l’huile. Cette pièce, voûtée comme une cave, comportait trois fenêtres en plein cintre qui donnaient dans le patio, chacune équipées d’un pressoir avec son énorme vis en bois », explique Nathalie Odiot.



Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *