La naissance du chalet des Trois Flocons



La famille Ollien a l’habitude de passer ses vacances à la montagne, dans la station de Champagny-en-Vanoise, où elle a acquis un appartement de 36 m² il y a quelques années. Le foyer attendant un troisième enfant, elle se met en quête d’un bien plus grand à rénover dans la station et tombe sous le charme d’un chalet en cours de construction, abandonné par les précédents propriétaires. « Nous n’avons pu résister à sa magnifique charpente réalisée par des Compagnons du devoir », justifie Anne-Valérie Ollien la propriétaire et architecte d’intérieur, installée à Vallauris, qui a également été séduite par un projet dans lequel « tout restait à imaginer ». Nous avons visité les lieux en sa compagnie.

Anne-Valérie Ollien
Coup d’œil
Qui vit ici : C’est le chalet de vacances de la famille Ollien, 3 enfants (17, 13 et 5 ans).
Emplacement : Champagny-en-Vanoise, en Savoie
Superficie : 84 m²
Date des travaux : de septembre à décembre 2016
Architecte d’intérieur : Anne-Valérie Ollien
Budget : 160 000 euros (travaux : 140 000 euros ; mobilier et déco : 20 000 euros)

Photos : Mathieu Francillard

« Quand nous avons acheté, la construction de ce chalet était en cours. Il était hors d’eau mais pas hors d’air. La charpente, les murs extérieurs et les plateaux nus étaient réalisés mais les fenêtres n’étaient pas posées et les oiseaux nichaient à l’intérieur. Tout le reste était à imaginer », se remémore l’architecte d’intérieur Anne-Valérie Ollien aux abords de la construction traditionnelle, en parpaings bardée de bois et couverte de Bacacier.

Plan d’aménagement du niveau 2

Le chalet construit dans un esprit traditionnel à flanc de montagne comprend 4 niveaux : un sous-sol, un garage, puis deux niveaux d’habitation aux R+1 et R+2. « Les pièces de vie avaient été prévues à l’étage le plus haut, et les chambres en dessous, comme on le faisait traditionnellement pour récupérer un maximum de lumière et de chaleur », rappelle la professionnelle.

Trouvez un architecte d’intérieur près de chez vous sur Houzz

Avant. Voici l’état du R+2 lorsque la famille a découvert le chalet. la toiture, isolée par l’extérieur laissait apparaître la magnifique charpente en bois.

Anne-Valérie Ollien
Après. Une fois les plans de chaque niveau arrêtés et les autorisations administratives pour les modifications des ouvertures gérées, l’architecte d’intérieur s’est consacrée à l’aménagement et la décoration.

À l’étage le plus haut, les anciens propriétaires avaient prévu de séparer les pièces de vie mais les nouveaux acquéreurs ont préféré garder le niveau décloisonné afin de profiter du volume d’une grande pièce au toit cathédrale, idéalement orientée plein sud.

La base en bois clair constituée par la charpente, le plancher massif en chêne et le bardage mural en pin, apportent beaucoup de chaleur à l’ensemble. « Pour habiller les murs, j’ai retenu un pin naturel thermochauffé, sans finition ni traitement chimique, qui diffuse une délicieuse odeur de montagne », nous glisse la pro.

Plus de photos de décorations montagnardes sur Houzz

Avant. Le chalet, situé dans l’une des charmantes petites rues du village, fait face à la montagne couverte de sapins. « Il s’agit du domaine skiable Paradiski qui s’étend de La Plagne aux Arcs », indique Anne-Valérie, l’un des plus beaux et vastes de France.

« Avant l’achat, j’ai été très attentive à l’état du bois de charpente, afin de savoir s’il n’avait pas pris l’humidité », explique la pro qui a vite été rassurée sur l’état du gros œuvre, malgré trois années d’abandon aux quatre vents.

Anne-Valérie Ollien
Après. Du mobilier noir met en valeur la cuisine et apporte une touche de contraste à ce côté de la pièce. « Nous n’avons employé que des éléments de cuisine bas en raison de la naissance de la charpente et avons placé l’évier devant la fenêtre pour profiter de la vue », nous explique Anne-Valérie.

La pro a également été très attentive à l’éclairage : le plan de travail de la cuisine est éclairé directement par quatre appliques. Les suspensions au-dessus de la table à manger sont plutôt là pour l’ambiance tandis qu’un éclairage efficace est disséminé entre les poutres de la charpente sous forme de spots.

Mobilier de cuisine : Ubaldi ; Table : BoConcept ; Suspension plumes : Umage

Avant. Quelques matériaux avaient déjà été livrés. Les nouveaux propriétaires les ont réutilisés.

Anne-Valérie Ollien
Après. Comme elle aime le faire chez ses clients, Anne-Valérie a été attentive à apporter une unité d’ensemble au décor, en créant une harmonie jusque dans les petits détails, comme la vaisselle ou le linge de lit dans les chambres.

L’une de ses spécialités est même de choisir une ambiance olfactive pour rehausser l’intérieur. « J’ai fait appel à une fragrance élaborée à Annecy avec des essences naturelles. Ce parfum “forêt” est à base de bâtonnets que l’on trempe dans un liquide qui s’évapore et diffuse ce faisant des notes boisées dans la pièce », explique-t-elle.

Canapé et tables basses : Ubaldi

Avant. La construction est traditionnelle en bois de pin et en parpaings.

Anne-Valérie Ollien
Après. Qui dit montagne, dit forcément douces soirées au coin du feu. Aussi la famille a-t-elle fait intégrer un insert à bois au centre de la pièce, entre la salle à manger et le salon. « C’est un appoint très confortable et efficace, qui nous permet d’éteindre le chauffage au sol électrique lorsqu’il est en fonctionnement », précise la propriétaire.

Afin d’éviter les projections éventuelles d’escarbilles en rechargeant le foyer, elle a fait placer au sol devant la cheminée des dalles de travertin.

Anne-Valérie Ollien

Cette pièce donne sur un petit balcon ensoleillé qui jouit de la vue à 180° sur la montagne. « Cette année nous l’avons fait agrandir en profondeur pour en profiter davantage et nous l’avons meublé avec du mobilier Matière Grise », explique Anne-Valérie.

Anne-Valérie Ollien
Anne-Valérie Ollien

« Les trois flocons ont donné le nom à notre chalet. Il y en a un pour chacun de nos enfants », confesse la professionnelle, affirmant que le chalet est devenu un vrai point d’attache pour toute la famille et en particulier leurs enfants.

Plan d’aménagement du niveau 1

Avant. Lorsque la famille a repris ce chalet en cours de construction, le R+1 avait été dédié aux chambres.

Anne-Valérie Ollien
Après. « Il n’y avait que deux chambres et une salle de bains prévues sur ce niveau de 42 m² et il a fallu travailler au centimètre près pour caser une troisième chambre et une autre salle de bains », se remémore Anne-Valérie.

L’aménagement du niveau était d’autant plus difficile qu’il y avait des fenêtres uniquement côté façade et deux escaliers à chaque bout de l’étage, imposant une circulation.

Anne-Valérie Ollien

Cette première chambre a été dédiée aux deux aînés. À l’arrière on aperçoit le couloir qui traverse le niveau. « J’avais peur qu’il ne soit trop sombre mais avec son bardage clair, l’éclairage et les tableaux que nous avons ajoutés, il est plutôt gai », partage l’architecte d’intérieur.

Avant. Dans cette photo en cours de travaux, on voit l’emplacement de la petite chambre et de la salle de bains enfants qui s’est intercalée entre la chambre des aînés et la suite parentale. Cette chambre a été dédiée au plus jeune enfant de la famille, né en cours de chantier. « Nous avons dû faire un dossier en mairie afin de modifier la façade et créer une petite fenêtre pour cette pièce », se remémore la pro.

Anne-Valérie Ollien

Après. La chambre parentale intègre une salle de bains privative. Elle a été décorée en harmonie avec le reste du chalet, en blanc et bois avec quelques notes contrastantes noires.

Avant. Sous l’étage des chambres se trouve un autre, entièrement occupé par le garage. Enfin un tout dernier niveau, enterré, a été réaménagé en spa.

Anne-Valérie Ollien

Après. Quel plaisir après une journée de ski intense de se délasser dans un bon bain chaud, avec bulles et massages. Un rêve devenu réalité grâce à l’intégration d’un bain à remous dans le sous-sol, encadré par un parement de pierres de schiste et quelques marches en pin.

Pour parfaire l’expérience, ce sont parfois d’autres bulles – de champagne celles-ci – que partagent les parents pour fêter les vacances et le plaisir d’être ensemble, en famille, dans ce lieu de rêve.

Anne-Valérie Ollien
« Avec ce chalet, nous profitons pleinement de moments hors du temps et d’un bol d’air incroyable », nous a confié Anne-Valérie Ollien, qui depuis, a aidé plusieurs clients à transformer leur rêve de chalet en réalité.

ET VOUS ?
Que pensez-vous de cet aménagement ?





Source link target= »_blank »