La pandémie change-t-elle le profil des personnes qui rénovent ?



L’impact de la pandémie sur le secteur de la maison n’est plus à démontrer. Confinés chez eux à plusieurs reprises pendant de longues semaines, les propriétaires ont pris le temps de réfléchir à leur bien-être dans leurs intérieurs et à en identifier les points faibles. Parallèlement à cela, les restrictions diverses n’encourageant pas la consommation dans divers secteurs comme le tourisme, ils se sont montrés prêts à investir dans leurs maisons en se lançant dans des travaux d’aménagement et de rénovation.

À la sortie du premier confinement en France, au mois de juin 2020, nous observions sur Houzz une hausse de 147 % des demandes de projets auprès des artisans et entreprises générales du bâtiment, par rapport à la même période l’année précédente. La tendance s’était poursuivie sur les mois suivants avec une augmentation de 102 % en juillet et de 244 % en août. En août 2020, plus généralement, la demande s’accélérait également auprès des architectes paysagistes (+107 %), des stylistes d’intérieur (+83 %), des menuisiers (+74 %), des architectes d’intérieur (+40 %) et des architectes (+ 12 %).

En résumé, et d’après les nombreux entretiens que la rédaction a réalisés auprès des professionnels depuis le début de la crise sanitaire, chaque sortie de confinement se traduit par une hausse de la demande de nouveaux projets. Mais, le volume de la demande n’est pas le seul facteur impacté par la pandémie, le profil des demandeurs semble également évoluer comme nous l’ont dit trois professionnelles du secteur.





Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *