L’avenir du jardin après le confinement



Le jardin, une pièce en plus

Être confiné au tout début des beaux jours, parfois même dans l’incapacité de poursuivre notre activité professionnelle, nous pousse à passer plus de temps dans les espaces extérieurs dont nous disposons. Nous prenons alors conscience de leur importance, jusqu’à les envisager comme une pièce supplémentaire du logement. « Pour moi, il est évident que nous allons considérer le moindre espace extérieur, même les plus petits, comme une pièce supplémentaire de la maison. Les paysagistes devront donc apporter une réponse à cette demande », partageait Bruno Petit, de Paris Terrasse, lorsque nous nous sommes entretenus avec lui le 30 mars dernier.

Même son de cloches chez la paysagiste Florence Dubost, de Scènes Extérieures : « Les clients qui ont signé pendant le confinement nous expliquent qu’ils ont envie de mieux profiter de leur jardin alors qu’ils y passent plus de temps et qu’ils peuvent réfléchir à leurs besoins et souhaits. » Contactée le 10 avril, la professionnelle nous faisait toutefois part de son inquiétude concernant les moyens financiers de ses clients à la fin du confinement.



Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *