Les solutions pour trouver du bois de chauffage

Les solutions pour trouver du bois de chauffage


Le bon bois de chauffage à utiliser

Avant de se procurer du bois de chauffage, il convient de savoir choisir le bois de chauffage approprié à utiliser. D’ailleurs, ce choix s’avère parfois compliqué à cause du fait qu’il existe de nombreux fournisseurs et différents types de bois.

Pour l’essentiel, sachez que pour une combustion parfaite, il est préférable de se procurer du bois sec ayant un taux d’humidité en dessous de 20 %. Sous cette barre, l’émission de gaz à effet de serre et de fumée sera effectivement moindre. D’un autre côté, sachez également qu’il est aussi recommandé de se procurer du bois de chauffage conforme aux normes. Si la norme NF atteste du respect de la quantité, du niveau de séchage et des essences du bois, les labels FSC ou PEFC quant à eux certifient que le bois de chauffage est issu d’une gestion durable des forêts.

Voici quelques astuces pour reconnaître si du bois de chauffage est bien sec :

  • Du bois lourd présentant des champignons ou de la mousse et avec une écorce difficile à enlever est encore humide ;
  • Du bois léger et fendillé, dépourvu de champignons ou de moisissures et produisant un bruit sec quand on les fait cogner entre eux est prêt à l’emploi.

Sachez que du bois humide brûle mal, ce qui se révèle également coûteux à l’usage.

Par ailleurs, il s’avère aussi essentiel de savoir choisir l’essence de bois de chauffage idéal. En effet, les meilleures d’entre elles peuvent permettre de réaliser des économies.

Il existe 3 principaux groupes d’essences pour le bois de chauffage, à savoir :

  • Les bois durs (chêne, hêtre, robinier, frêne, érable ou orme) ;
  • Les bois intermédiaires (arbres fruitiers, acacia, châtaignier ou merisier) ;
  • Les bois tendres et les résineux (sapin, pin, peuplier, épicéa, bouleau, platane, mélèze, etc.).

Pour le chauffage, l’idéal est d’opter pour le groupe d’essence de bois durs. En effet, il s’agit d’un bois de chauffage dense et de qualité qui se consume lentement et qui offre un pouvoir calorifique optimal. Les bois intermédiaires quant à eux brûlent un peu plus rapidement que les bois durs, mais sont aussi envisageables. Concernant les bois tendres et résineux, ils brûlent trop vite tout en affichant un pouvoir calorifique élevé. L’idéal est alors de les utiliser comme bois d’allumage.

Sinon, évitez d’utiliser les bois de récupération traités ou encore vernis puisque ces derniers dégagent des gaz toxiques.

Comment se procurer du bois de chauffage ?

Il existe plusieurs moyens qui permettent de se procurer du bois de chauffage :

  • L’ONF (Office Nationale des Forêts)

Effectivement, l’ONF est lié à un réseau de producteurs locaux de bois de chauffage. Vous y trouverez des produits de qualité à récupérer ou à livrer en vous rendant sur son site officiel.

  • Les professionnels du bois de chauffage

Il existe en effet des professionnels spécialisés dans le bois de chauffage. Avec quelques simples recherches, vous réussirez à les trouver facilement.

  • Les magasins de bricolage

Divers magasins de bricolage, notamment les grandes enseignes, peuvent également vous avoir du bois de chauffage à disposition.

  • Les stations d’essence ou distributeurs de fioul

Certaines stations d’essence peuvent également vous approvisionner en bois de chauffage.

Sur divers sites e-commerce, il est aussi parfaitement possible de trouver du bois de chauffage à livrer. Sinon, sur internet, il est également possible de se procurer du bois entre particuliers.

En effet, sur une décision municipale, il est possible de pratiquer l’affouage. Il s’agit d’une pratique qui date du Moyen-âge et qui permet de récupérer une partie du bois présent dans la forêt. Ce bois ne se destine pas à la commercialisation et vous ne devrez récupérer que la quantité de bois nécessaire à vos besoins.

Sinon, sachez qu’il est préférable d’acheter du bois de chauffage durant le printemps ou l’été. En effet, en période de hors saison, le bois de chauffage affiche ses prix les plus bas. Durant l’hiver, leur prix a souvent tendance à s’élever. Et pour plus d’économie, vous pouvez même vous permettre d’acheter du bois de chauffage mi-sec durant cette période. Effectivement, ce type de bois n’est pas encore prêt à l’emploi et se révèle encore moins cher. Ainsi, jusqu’à l’arrivée de l’hiver, il pourra s’assécher progressivement pour enfin être utilisé.

Comment conserver le bois ?

Dans le cas d’un bois de chauffage déjà sec, il vous est parfaitement possible de le stocker à l’intérieur de votre habitation. Cependant, il est préférable d’éviter le garage ou la cave puisque ces endroits affichent habituellement un certain taux d’humidité qui pourrait altérer votre bois de chauffage sec. Une pièce à l’abri de l’humidité fera très bien l’affaire. Toutefois, si votre cave ou votre garage n’affiche pas des problèmes d’humidité, vous pourrez parfaitement y stocker vos bois de chauffe.

Dans le cas d’un bois de chauffage encore humide, il sera nécessaire de le placer dans un endroit aéré, voire même bien ventilé, et de préférence en extérieur. Ici encore, le garage ou la cave ne sont pas adaptés, puisque ces endroits manquent souvent de ventilation. D’autre part, assurez-vous également que votre bois n’est pas directement en contact avec le sol. Vous devrez alors poser des parpaings ou des palettes en dessous. En période de pluie, il vous sera nécessaire de couvrir votre bois de chauffage avec une bâche ou des tôles installées sur des supports. Évitez cependant de couvrir totalement vos bois de chauffage avec une bâche étanche, puisque cela risquerait de les étouffer. Sinon, sachez qu’il existe également des abris bois sur le commerce. Les points importants à retenir sont qu’il faut conserver le bois humide en extérieur, à l’abri de l’eau et sous une bonne exposition au soleil, ainsi qu’au vent.

À LIRE ÉGALEMENT : 



Source link target= »_blank »