Nos conseils pour bien installer une douche à l’italienne

Nos conseils pour bien installer une douche à l’italienne


Nos conseils pour bien installer une douche à l’italienne




27 mai 2022

Mis à jour le 27 mai 2022

L’installation d’une douche à l’italienne implique beaucoup de travail préparatoire. En effet, malgré sa grande praticité, il ne s’agit pas du modèle de douche le plus facile à installer. Que savoir avant de succomber pour une douche à l’italienne ?

Une douche à l’italienne présente de nombreux avantages : il ouvre l’espace et apporte une touche de modernité à votre salle de bains. Pour que l’installation de la douche italienne soit sans désagrément, voici quelques conseils.

La douche à l’italienne, c’est quoi ?

La douche à l’italienne est une douche de plain-pied, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de marche à franchir entre le sol de la salle de bain et la douche elle-même. À l’origine, ce type de douche était entièrement carrelée, du sol au plafond. L’écoulement de l’eau est assuré par un siphon totalement plat ou une cannivelle. Mais aujourd’hui, la douche italienne évolue et se décline en différents designs à la fois pratiques et modernes. Ainsi, il en existe des cabines partiellement ou entièrement carrelées, des cabines en verre, en béton ou même en bois et en PVC. Bien que l’installation d’une douche italienne soit la plus coûteuse, c’est sans conteste la douche la plus pratique, la plus esthétique et la plus luxueuse. De plus, elle est parfaitement adaptée aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite.

 Ce qu’il faut savoir avant de choisir une douche à l’italienne

Voici quelques points à retenir concernant les caractéristiques de la douche à l’italienne :

  • Sur une douche italienne, l’accès se fait généralement sans porte. Pour protéger le reste de la salle de bains des projections, elle est munie d’une paroi vitrée fixée en hauteur ou bien montée sur un muret. Il arrive aussi que cette paroi fasse office de vitre coulissante ou de porte-savon et shampoing ;
  • La douche à l’italienne est à fleur de sol, c’est-à-dire qu’il n’y a aucun rebord à enjamber : cela diminue les risques de chutes ;
  • En l’absence de bac qui retient l’eau, et grâce au débit du siphon d’évacuation, le risque d’inondation est réduit à zéro ;
  • La douche à l’italienne n’a pas de bac, car tout est encastré dans le sol. Il faudrait seulement prévoir une chape avec des pentes d’écoulement ainsi qu’une natte d’étanchéité.

Nos conseils pour installer une douche à l’italienne

Lors de la pose d’une douche à l’italienne, c’est la préparation qui demande le plus de temps. Il faut commencer par préparer le support qui accueillera le receveur. Pour cela, mesurez, tracez et décaissez le sol de votre salle de bain. Vous devez aussi mettre en place un système d’évacuation. Après cette première étape cruciale, place à l’installation du receveur. Prenez garde à respecter la pente qui permettra de faire écouler l’eau. Pour la suite, vous devez :

  • Poser le soubassement ;
  • Poser le receveur ;
  • Raccorder l’alimentation ;
  • Poser les panneaux à carreler et mettre en place le système d’étanchéité.

Après tout cela, vous pouvez entamer les finitions, à savoir, la pose du carrelage et l’installation des parois, de la colonne de douche, etc.

À LIRE ÉGALEMENT :

À propos de l’auteur

La Rédaction Maison & Travaux

La déco sur Le Journal de la Maison

Maison & Travaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux et inscrivez-vous à notre newsletter..
 





Source link target="_blank"