Peindre un mur en location : ce que dit la loi

Peindre un mur en location : ce que dit la loi

Lorsqu’on loue un appartement ou une maison, nous sommes tenus de ne pas dénaturer l’espace en cassant des murs ou en changeant la fonction d’une pièce telle qu’une salle d’eau ou d’une cuisine sans demander l’accord du propriétaire. En revanche, il est possible de peindre un mur ou changer le sol à certaines conditions.

Peindre un mur en location : autorisations et interdictions

Il est possible de peindre un mur, mais pas n’importe comment. Le choix de la couleur est déterminant sur vos droits concernant ces travaux de rafraîchissement. En effet, aucune autorisation n’est demandée si la couleur est neutre. Le blanc, le beige ou encore le gris peuvent donc habiller vos murs sans problème. Cela permet de laisser le bien dans un style ordinaire, qui s’adaptera facilement aux besoins et aux désirs des prochains locataires. En revanche, si vous choisissez une couleur vive, dynamique et tape-à-l’œil comme le rouge ou l’orange, vous êtes tenus de repeindre le mur au moment où vous réalisez l’état des lieux de sortie.

Peindre un mur en location : qui paye les travaux ?

Le locataire peut demander un financement de la part du propriétaire pour réaliser ces travaux. Cela fonctionne si la peinture est défraîchie, par exemple. Mais le propriétaire est libre d’accepter ou non. En revanche, il y a peu de chances que les frais reviennent à la charge du propriétaire s’il s’agit d’un ravalement de façade purement esthétique et décoratif. Gardez une trace écrite de vos échanges afin de ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de payer les factures.

A LIRE EGALEMENT



Source link target= »_blank »