Pénurie de matériaux dans le secteur piscine


Depuis le début de l’année 2021, les tensions d’approvisionnement se multiplient dans différents secteurs d’activité et cela commence à peser sur l’activité industrielle. Le secteur de la piscine, proche de celui du BTP, est lui aussi impacté, notamment sur les composants plastiques et électroniques.

 

Les raisons de la pénurie

La crise sanitaire a entrainé une perte de productivité

Les confinements successifs ont entraîné des fermetures temporaires d’usines et reporté les activités de maintenance. Bien évidemment, le manque de personnel a réduit la capacité de production. D’autre part, de nombreuses entreprises n’ont pas tenu le choc et ont été liquidées. Ces disparitions risquent d’avoir un impact sur le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement et de valeur, et créeront des goulots d’étranglement dans les secteurs les plus exposés.

Une très forte reprise de l’activité mondiale

En même temps que cette baisse de productivité, l’activité reprend. Celle des entreprises européennes repart fort au deuxième semestre 2020 , tout comme celle du reste du monde. L’activité a continué de croître en Chine (+2,3 % en 2020, +8 % attendus en 2021) et le plan de relance américain stimule fortement la demande du marché intérieur. En France, certains secteurs, dont celui du bâtiment et de la piscine, sont en forte hausse, et nécessitent un approvisionnement accru de matières premières.

Tous les pays du monde étant face aux mêmes besoins pendant la reprise d’activité, la concurrence est forte pour savoir qui arrive à récupérer les précieux matériaux. Les grands gagnants de cette « bataille » ? Avant tout les pays producteurs de matières premières, qui ont tendance à répondre à la demande locale avant d’exporter les matériaux. Le nombre d’importations de matériaux a donc fortement chuté, et nombreuses sont les entreprises à bloquer ou à limiter fortement les ventes à l’international. De nombreux fournisseurs de matières premières déclarent une “Force Majeure”, qui leur permet de se désengager de leurs contrats, et des engagements tarifaires et quantitatifs. Nos fabricants nationaux ne peuvent pas riposter légalement contre les cas de force majeure, et reçoivent les commandes au compte goutte.

Le transport maritime de plus en plus cher

Parallèlement à cette reprise, le prix du transport maritime connaît une hausse sans précédent. Sur la route Chine – Europe, le prix moyen du fret maritime a été multiplié par 4 entre octobre 2020 et janvier 2021, et rien n’indique une diminution dans l’immédiat. Quelles conséquences ? Logiquement une forte hausse des prix sur les matières premières et sur les produits intermédiaires.

Le secteur de la piscine, qui n’a pas trop souffert en 2020, se retrouve confronté à une pénurie de matières premières indispensables à son activité en 2021. Certains professionnels se retrouvent face à plusieurs problèmes : la disponibilité et l’éventuel surcoût des produits, mais aussi les devis sous-évalués, entraînant une baisse de leur marge. Les délais de mise en chantier se rallongent, des surcoûts se profilent… Cette pénurie pourrait impacter durement certaines entreprises.

Quels matériaux sont concernés par cette pénurie ?

Les premiers concernés, courant 2020, ont été les matériaux de construction, notamment le bois d’oeuvre ou encore l’acier. Puis très vite, ce sont les menuiseries, les matériaux isolants, le plastique donc liner et membrane pvc, ou encore les fournitures électriques. Et enfin plus récemment, ce sont les produits chimiques qui commencent à manquer, ce qui pourrait entraîner une pénurie au niveau des colles, des vernis ou encore des peintures. 

Le plastique

Liner et pvc armé sont les premiers concernés. Les délais s’allongent, les prix augmentent. Mais le problème touche aussi les skimmers, les tuyaux, et plus généralement toutes les pièces plastiques qui entrent dans la construction du système de filtration. Les raisons de la raréfaction des monomères et polymère sont multiples : arrêts de production dues covid, conditions météorologiques au Texas et au Mexique, hausses de prix…

Composants électroniques

Une piscine de plus en plus connectée intègre de plus en plus de composants électroniques. Tout dépend des équipements. Certains peuvent être livrés, mais avec des options qui ne seront disponibles que dans quelques mois. Les raisons principales : une explosion de la demande pour les ordinateurs et les smartphones, l’incendie d’une des principales usines de puces au Japon, la sècheresse à Taiwan…

Les produits chimiques

La chimie est elle aussi impactée. Il y a des tensions sur la disponibilité de certaines matières premières, et sur les emballages plastiques, très utilisés dans les produits de traitement de l’eau. Colles, vernis et peintures sont concernés également. Les raisons : baisse de la production de composants chimiques, marché intérieur servi en priorité, et exportation vers d’autres pays (Chine, Etats-Unis).

Le bois

Depuis que Donald Trump a imposé d’importantes barrières douanières avec le Canada, le prix du bois aux USA a augmenté, et les américains, gros consommateurs, se sont tournés vers l’Europe. En conséquence, les prix montent en Europe aussi, et les stocks ont été massivement exportés, entrainant de gros problèmes d’approvisionnement pour le BTP.

Le métal

Acier, aluminium, cuivre, bronze et laiton (…) sont concernés par une baisse de la production européenne, qui devrait se réguler dans les mois à venir. En attendant, il est difficile de compenser par des importations en provenance d’Asie, vu le coût de la matière première ajouté au coût du transport maritime (x4 environ depuis octobre 20). Conséquence : les prix du métal s’envolent, on parle de +40% au mois de juin 21.



Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *