Peut-on faire des travaux un jour férié ? Découvrez ce que dit la loi à ce sujet !

Peut-on faire des travaux un jour férié ? Découvrez ce que dit la loi à ce sujet !

Pour entreprendre des travaux chez soi, il est essentiel de respecter certaines règles fixées par la loi, pour ne pas nuire à ses voisins. Le non-respect de ces dernières vous expose à des sanctions. On vous explique.

Peut-on faire du bruit un jour férié ?

Entreprendre des travaux chez soi n’est pas toujours une tache simple. Il est souvent nécessaire d’obtenir certaines autorisations légales (permis de construire, déclaration préalable de travaux). Il faut ensuite dégager un moment pour entreprendre ces travaux chez soi. Les jours fériés se présentent comme l’occasion parfaite pour trouver du temps et s’y mettre. Toutefois, il est important de respecter le bien-être du voisinage et ne pas opérer à n’importe quel moment. Le Conseil national du bruit considère que le bricolage et le jardinage sont possibles tous les jours ouvrables de 8h30 à 19h. Pour les samedis de 9h à 12h, pour les dimanches et jours fériés de 10h à 12h. Notez que pour certaines villes, les élus locaux ont adapté ces horaires dans des arrêtés. N’hésitez pas à vous renseigner.

Quelles sont les horaires à respecter pour faire des travaux en copropriété ?

Si vous vivez en appartement, il est encore plus important de respecter un certain niveau de bruit pour ne pas nuire à vos voisins. Vous ne pouvez pas gêner et encore moins dégrader les parties communes, telles que le hall ou les escaliers par exemple. Logiquement, vous ne pouvez également pas opérer à n’importe quelle heure. Pour faire des travaux en copropriété, renseignez-vous sur le règlement qui définit les plages horaires à respecter. Prévenez vos voisins que vous allez effectuer des travaux pour qu’ils ne se retrouvent pas surpris. Faites preuve de bon sens et n’agissez pas tard le soir ou tôt le matin.

Quelle sanction pour une nuisance sonore ?

Le non-respect de ces horaires peut conduire à des conflits avec votre voisinage. En effet, ces derniers peuvent venir se plaindre du bruit et de la gêne. Dans le meilleur des cas, une discussion suffira à vous mettre d’accord sur un horaire. Si malheureusement cet échange n’aboutit pas sur une conciliation, votre voisin pourra se tourner vers le maire de votre commune. Ce dernier pourrait demander à la gendarmerie de constater l’infraction. Dans le pire des cas, une démarche judiciaire pourrait être entamée et vous risqueriez une amende de 450€.

A LIRE EGALEMENT :



Source link target= »_blank »