Pour quel type de chauffage d’appoint opter ?

Pour quel type de chauffage d’appoint opter ?


Les différents types de chauffage d’appoint

il existe effectivement divers types de chauffage d’appoint. Ces derniers se différencient principalement par le type de combustible qu’ils utilisent.

Le chauffage d’appoint électrique

Facile à utiliser et ne demandant pas d’entretien spécifique, le chauffage d’appoint électrique se décline en différents modèles. Si certains offrent une bonne inertie, d’autres sont capables de monter rapidement en température. Voici les différents types de chauffage d’appoint électrique :

Bien que le convecteur mobile soit capable de chauffer rapidement, et ce, même les grandes pièces, il a pour inconvénient d’être énergivore et d’assécher l’air ambiant. D’autre part, il affiche également une faible inertie. Ce type de chauffage d’appoint est idéal pour des utilisations très ponctuelles et peut parfois même servir de chauffage central. Sinon, il est également facile à déplacer et à brancher.

Fonctionnant par rayonnement et offrant une chaleur immédiate, le panneau rayonnant se révèle plus efficace comparé au convecteur mobile et assèche moins l’air. Souvent pénible à déplacer, ce chauffage d’appoint est idéal pour équiper de manière fixe une pièce peu fréquentée. Sinon, en période de grand froid, le panneau rayonnant se révèle également pratique en complément du chauffage central.

Le radiateur céramique chauffe également par rayonnement et peut aussi être doté d’un ventilateur afin de permettre une meilleure montée en température. Toutefois, ce type de chauffage d’appoint se révèle généralement fragile et lourd. Il convient alors de le placer sur une surface bien plane.

  • Le radiateur bain d’huile

Ce type de chauffage d’appoint renferme de l’huile chauffée par convection. Il s’agit d’un radiateur à inertie fluide qui chauffe par rayonnement. Bien que le radiateur bain d’huile soit un peu long à monter en température, il se révèle plus économique, puisqu’il diffuse encore de la chaleur, même éteint, et ce, pendant un long moment. Généralement lourds, ces types de chauffage d’appoint disposent habituellement de roulettes. D’autre part, certains se dotent d’un programmateur qui permet de lancer automatiquement leur déclenchement en amont. Le radiateur bain d’huile s’adapte à toutes les pièces de la maison, mais sa douceur le rend particulièrement idéal pour la chambre à coucher.

Disposant d’un ventilateur installé derrière une résistance, le radiateur soufflant diffuse alors de l’air chaud. Ce type de chauffage d’appoint monte rapidement en température, mais a l’inconvénient d’être parfois bruyant en fonction des modèles. Il s’agit d’un modèle idéal pour les petites pièces bien isolées, pour la salle de bain ou encore la cuisine.

Ce type de chauffage d’appoint dispose d’une ampoule halogène infrarouge qui diffuse efficacement et rapidement la chaleur. Cependant, le radiateur halogène diffuse des ondes courtes, ainsi, il doit être utilisé de manière très temporaire et notamment, dans des petites pièces.

D’un fonctionnement semblable à celui du radiateur halogène, la réglette infrarouge dispose d’une résistance installée au cœur d’une trame carbone. Toutefois, ce type de chauffage d’appoint diffuse des ondes longues (sur un rayon de 5 m environ), ce qui le rend idéal pour les pièces présentant un plafond haut. Sa rapidité de chauffe la rend idéale pour les pièces telles que la salle de bain par exemple.

La cheminée électrique est idéale pour apporter de la chaleur dans la chambre ou le salon. Procurant une touche décorative, elle peut être fixée ou posée à même le sol.

Le chauffage d’appoint au gaz

Plus économique que le chauffage d’appoint à l’électricité, et ce, à l’achat comme à l’utilisation, le mode de chauffage d’appoint au gaz nécessite toutefois un rechargement régulier de sa bonbonne. Il s’avère alors judicieux de disposer d’une bouteille de gaz de rechange pour éviter une panne de chauffage. Bien que les chauffages d’appoint au gaz soient souvent peu esthétiques et volumineux, ils se révèlent plus économiques et offrent un rendement optimal. Étant autonome, ce type de chauffage peut également être utilisé en terrasse par exemple, à l’abri des intempéries et humidités, durant les soirées d’automne.

  • Le chauffage gaz à catalyse

Ce type de chauffage fonctionne par rayonnement. Son excellente capacité de chauffe lui permet d’être utilisé dans une grande pièce. N’émettant aucun gaz, le chauffage d’appoint gaz à catalyse est alors idéal pour les pièces mal ventilées. D’autre part, il se révèle assez économique en matière de consommation.

  • Le chauffage gaz à infrarouge

Généralement plus volumineux que le chauffage d’appoint gaz à catalyse, celui à infrarouge contient une briquette en céramique réfractaire qui diffuse la chaleur dans la pièce, et ce, de manière homogène. Le gaz est réparti sur la briquette pour être consumé et la chaleur créée est ensuite propagée par convection et rayonnement.

  • Le chauffage gaz à infrableu

Peu commun, le chauffage d’appoint gaz à infrableu dispose d’un brûleur en inox avec des petits trous. Il diffuse également la chaleur par rayonnement et convection, ce qui lui permet de chauffer rapidement une pièce tout en conservant une répartition de chaleur adéquate.

Les braseros sont des chauffages d’appoint au gaz qui s’utilisent habituellement sur les chantiers, dans les ateliers ou les garages. Le plus souvent, il s’utilise à l’extérieur lorsqu’il fait trop froid. Étant à faible rayonnement, il vous est possible de l’utiliser sur votre terrasse par exemple.

Le chauffage d’appoint au pétrole

Si le chauffage d’appoint au pétrole offre une chaleur agréable et douce, ainsi qu’une rapide montée en température, sur certains modèles, notamment ceux à mèche, une odeur désagréable se fait sentir. Les versions électroniques quant à elles ne présentent pas cet inconvénient. Cependant, tout comme le chauffage d’appoint au gaz, celui-ci demande également une recharge régulière du combustible. L’autonomie de leur réservoir est alors à prendre en compte sur ce choix.

La poêle à pétrole à mèche fonctionne grâce à un allumeur électrique qui est alimenté par des piles. Il s’agit habituellement de 2 piles LR20. Ce type de chauffage d’appoint qui chauffe par rayonnement peut être par simple ou par double combustion. Ce dernier affichant un meilleur rendement et étant plus économique. Étant également le moins coûteux à l’achat et pouvant être facilement transportable, le poêle à mèche n’est cependant pas programmable et dégage une odeur de pétrole. D’autre part, ce type de chauffage d’appoint présente également des puissances de chauffe variables. Sinon, de manière générale, le poêle à pétrole à mèche affiche une autonomie de 15 heures à peu près. Leur mèche quant à elle doit être remplacée de manière régulière. Ce type de chauffage d’appoint est idéal pour un atelier de travail ou un garage et doit être tenu loin des enfants puisque ses parois sont généralement brûlantes.

Contrairement au poêle à mèche, le poêle à pétrole électronique ne dégage pas d’odeur. Également appelé poêle à injection électronique, il ne demande également pas d’entretien et se dote en plus d’une palette d’options de sécurité et de confort. Il peut par exemple s’agir d’un programmateur, d’un thermostat, du mode save (pour une extinction automatique), d’une sécurité anti-basculement ou anti-écoulement, d’un détecteur de CO2 et CO ou encore d’un dessus tempéré (qui permet d’éviter de se brûler.

Le chauffage d’appoint au bioéthanol

Ce type de chauffage d’appoint se destine surtout aux personnes qui privilégient le design. Ainsi, sachez qu’en termes de performances énergétiques, ils ne sont pas très efficaces. D’autre part, puisqu’ils fonctionnent au bioéthanol, la pièce qui l’accueille devra alors être bien aérée ou ventilée. Sinon, il est également préférable de tenir les enfants loin de ce type de chauffage d’appoint.

Le chauffage d’appoint au bois

Il s’agit plus précisément du poêle à bois ou de la cheminée à insert. Ce type de chauffage d’appoint utilise des buches ou des pellets de bois pour apporter de la chaleur. Les chauffages au bois sont généralement un peu lents, mais pas trop, en montée de température, mais ont pour avantage d’apporter un confort optimal. D’autre part, sachez que le bois est aussi le combustible le moins cher sur le marché du chauffage. Sinon, l’inconvénient avec ce type de chauffage d’appoint est qu’il n’est pas possible de le déplacer selon les envies, puisqu’il s’agit d’un chauffage d’appoint fixe.

Comment bien choisir son chauffage d’appoint ?

Le choix d’un chauffage d’appoint s’effectue principalement en fonction du volume ou de la surface de la pièce qui l’accueillera. En effet, cela permettra de déterminer la puissance idéale qui permettra au dispositif de chauffer la pièce. Le calcul de cette puissance n’est pas compliqué et se rapporte alors au volume ou à la surface de la pièce. En règle générale, il faut (0,1 kW) 100 W pour chauffer une pièce de 1 m². Ainsi, pour savoir quelle puissance de chauffage est idéale pour une pièce, il suffit de multiplier la surface de son sol (Longueur X Largeur) par 0,1 kW.

Dans le cas où vous désirez mesurer la puissance du chauffage d’appoint selon le volume de la pièce, vous devrez alors multiplier la surface de son sol par sa hauteur au plafond et ensuite, multiplier le tout par 0,04 kW.

Et si votre chauffage d’appoint servira à chauffer plusieurs pièces, calculez sa puissance en vous basant sur la pièce la plus volumineuse et optez pour un chauffage d’appoint à 2 vitesses de chauffe.

D’un autre côté, le choix d’un chauffage d’appoint s’effectue également en fonction du type de pièce qui l’accueille.

Pour les pièces de vie

Le salon ou la chambre demande un chauffage d’appoint silencieux. S’il se destine à un usage occasionnel, l’idéal est alors d’opter pour un mini soufflant qui réchauffera une petite partie de la pièce, pour un convecteur mobile s’il s’agit d’une pièce de 20 m² au maximum ou d’un poêle à gaz pour une pièce de 40 m² maximum.

Le poêle à pétrole à mèche est également adapté aux pièces de 40 m², mais pour une chambre, l’odeur qu’il dégage n’est pas très appropriée. Dans le cas d’un usage régulier, pour les pièces de moins de 30 m², un radiateur bain d’huile ou un panneau rayonnant fera très bien l’affaire.

S’il s’agit d’une pièce de 50 m², un poêle à pétrole électronique sera idéal. Et spécialement pour le salon, si celui-ci n’est pas très volumineux, une cheminée à insert sera aussi parfaite. Si votre salon est assez spacieux, optez plutôt pour un poêle à bois performant.

Pour la salle de bain

Afin d’écarter l’atmosphère glacée matinale de la salle de bain, un chauffage d’appoint avec une montée rapide en température se révèle idéal. Si ce dernier se destine à un usage occasionnel, un soufflant mobile sera parfait. Dans le cas d’un usage régulier, un soufflant fixe et programmable sera approprié. En effet, grâce à la programmation, vous pourrez chauffer votre salle de bain selon vos habitudes. Sinon, sachez que les sèche-serviettes peuvent aussi servir de chauffage d’appoint pour une salle de bain.

Pour le garage, l’atelier ou la véranda

Tout comme pour la salle de bain, un chauffage d’appoint avec une certaine rapidité de chauffe est idéal pour ces endroits. Si l’endroit se dote d’une alimentation en courant, un poêle à pétrole électronique ou un soufflant de chantier électrique sera idéal. Dans le cas contraire, il faudra opter pour un poêle à pétrole à mèche ou un poêle à gaz.

Sinon, sachez également qu’il est aussi préférable d’opter pour un chauffage d’appoint disposant de plusieurs vitesses de chauffe. En effet, cela vous permettra de l’utiliser dans différentes pièces aux différents volumes ou surfaces. Par ailleurs, évitez de choisir un chauffage d’appoint au pétrole ou au bioéthanol si vous avez des enfants en bas âge à la maison.

Quel est le mode de chauffage d’appoint le plus économique ?

Même s’il affiche un prix parfois onéreux à l’achat et qu’il ne soit pas possible de le déplacer, le chauffage d’appoint au bois apparait comme le plus économique d’entre tous. Et si son prix à l’achat est onéreux, il est rapidement compensé par le prix de son combustible qui est le moins cher sur le marché. Un poêle à bois vous permettra alors de faire de réelles économies.

Après le mode de chauffage au bois, c’est celui au gaz qui prend la seconde place en termes d’économies. En effet, le prix du gaz s’avère moins cher comparé à celui du pétrole ou du bioéthanol. D’ailleurs, le prix de ce type de chauffage d’appoint est aussi généralement moins élevé comparé à celui d’un dispositif au pétrole ou bioéthanol.

Sinon, sachez que les modes de chauffage d’appoint électriques sont souvent onéreux à l’utilisation, bien qu’ils soient souvent moins chers à l’achat. Cependant, sachez que certains modèles tels que le radiateur infrarouge ou le radiateur bain d’huile par exemple peuvent aussi se révéler économiques.

Ainsi, parmi les types de chauffage d’appoint les plus économiques vous avez en première place le poêle à bois, suivi de près par le poêle à gaz et ensuite par le poêle à pétrole. Les places suivantes sont respectivement occupées par le radiateur à infrarouge, le radiateur bain d’huile, le radiateur soufflant électrique, le convecteur, le panneau rayonnant mobile et le chauffage de chantier.

À LIRE ÉGALEMENT :



Source link target= »_blank »