Pourquoi les pros l’apprécient ?



Le Fenix fait partie des matériaux actuellement prisés en cuisine, alors que les surfaces mates au fini velouté sont très populaires. Ce matériau nanotechnologique, qui s’applique sur un support brut et léger comme un panneau de peuplier ou de MDF, n’est pas seulement esthétique. Il séduit également pour son toucher velouté, sa durabilité et sa résistance, notamment à l’abrasion et aux micro-rayures. Quatre professionnels, décorateur, architectes d’intérieur et cuisiniste, nous expliquent les raisons pour lesquelles le matériau est idéal dans la cuisine et mettent en garde sur ses inconvénients.

Les cuisines d’Arno
Pour ses nombreux avantages…

Pour sa résistance et sa durabilité

Les professionnels sont unanimes : les principales qualités du Fenix pour une utilisation en cuisine sont sa résistance et sa durabilité. « C’est une matière extrêmement résistante à la chaleur, à l’abrasion et aux produits ménagers. Sa densité la rend aussi très hygiénique », explique le décorateur d’intérieur Joël Dussans, d’Ambiance Deco. Mais la particularité du Fenix, qui en fait un matériau si prisé, est plus précisément sa résistance aux micro-rayures. C’est ce que nous explique le cuisiniste Xavier Desseaux, de l’agence Les cuisines d’Arno : « Cette résistance aux micro-rayures est très intéressante, notamment sur les surfaces sur lesquelles on fait glisser des plats et des assiettes comme dans la cuisine. Pour récupérer une micro-rayure, il faut simplement prendre une feuille d’essuie-tout humide, la poser sur la surface et passer un coup de fer à repasser, puis terminer d’enlever la trace avec une éponge magique. Les nanoparticules qui composent la surface se reforment sous l’effet de la chaleur. »
Sara Camus Bouanha Architecte d’Intérieur
Pour son toucher velouté
L’une des autres qualités du matériau citée par la majorité des professionnels interrogés est son toucher.
« J’apprécie beaucoup son toucher velouté, très mat, et qualitatif en termes de finition », nous confie par exemple l’architecte d’intérieur Sara Camus Bouanha. Un avis que partagent les clients de Xavier Desseaux : « Les clients tombent amoureux de ce toucher soyeux et de son effet velours. Il est ainsi moins froid que la pierre et plus agréable. » Cette qualité, Joël Dussans la trouve notamment intéressante pour une utilisation en plan de travail.

Besoin d’un cuisiniste ?

Studio ido
Pour sa facilité d’entretien
Grâce à sa résistance aux micro-rayures, en partie, le Fenix est un matériaux très facile à entretenir. « On le nettoie avec une éponge magique, qui gratte en même temps le produit et efface les micro-rayures, » précise Xavier Desseaux. « Si les traces de doigts marquent un peu sur les surfaces en Fenix, elles se lavent facilement, » ajoute Sara Camus Bouanha.

Vous aimez la cuisine de la photo ? Plus de détails dans notre reportage

AMBIANCE DECO
Pour son aspect mat
Le cuisiniste Xavier Desseaux nous confie aussi apprécier ce matériau pour son aspect. « Le Fenix absorbe aussi la réverbération, ce qui est bien lorsque l’on souhaite un revêtement mat. »

Vous aimez la cuisine de la photo ? Plus de détails dans notre reportage
BOSSARD Architecture

Pour sa palette de couleurs
La vingtaine de couleurs dans lesquelles se décline le matériau est une autres des raisons qui font son succès.
« Les couleurs proposées sont très belles, même si la palette reste quelque peu réduite », nous confie l’architecte d’intérieur Sara Camus Bouanha. Sur la photo, par exemple, c’est du gris anthracite qui a été choisi pour habiller les façades et plans de travail.

Les cuisines d’Arno
Pour sa faible épaisseur
Utilisé avec du Compact, le Fenix permet des épaisseurs de plan très fines, comprises entre 10 et 12 mm, comme dans cette cuisine où il est aussi coupé en biseau. « Cela permet de cumuler tous les avantages des deux matériaux, soit l’étanchéité et une plus grande résistance à la chaleur. Sans Compact, on atteint une épaisseur de 20 mm et avec du Compact, on descend à 10 mm, pour un rendu beaucoup plus élégant », explique Xavier Desseaux. Sara Camus Bouanha ajoute que l’association des deux matériaux permet de ne pas avoir de joint, donc une finition encore plus belle bien que le prix soit plus élevé.

Besoin d’un pro pour rénover vos plans de travail de cuisine ?

Les cuisines d’Arno
Son prix raisonnable
Ne vous y trompez pas, le Fenix n’est pas bon marché mais son prix n’est pas exorbitant au vu de sa qualité et de sa résistance. « Le prix du Fenix est 25% plus élevé que celui d’un stratifié classique, ce qui permet d’avoir un produit bien placé. Si on l’utilise sur une table (photo) ou sur un plan de travail dans une cuisine, cela aura un faible impact sur le budget final. En revanche, utilisé en façade, il représentera un coût bien plus important », explique Xavier Desseaux. L’architecte d’intérieur Aurélie Lesage, de Studio ido, nous donne un autre point de comparaison : « Question prix, c‘est un peu moins cher que du quartz et bien moins cher que de la céramique ou du granit. »

Vous aimez la cuisine de la photo ? Plus de détails dans notre reportage

Sara Camus Bouanha Architecte d’Intérieur
Mais alors, quels sont ses inconvénients ?

Tous les professionnels avec lesquels nous nous sommes entretenus s’accordent à dire que le Fenix a très peu d’inconvénients. « Selon moi, le Fenix est un matériau intéressant dans les cuisines modernes car il combine de nombreux avantages et relativement peu d’inconvénients », partage par exemple le décorateur Joël Dussans. Il n’est toutefois pas parfait.

Boclaud Architecture

Il réagit mal aux produits gras
La mauvaise résistance du matériau aux produits gras rend difficile son utilisation près de plaques de cuisson ou d’un évier.
« Près d’une plaque, les projections de graisse s’accrochent et la surface n’est pas facile à garder propre. Près d’un évier, il réagit mal aux joints en silicone », détaille Xavier Desseaux. Le cuisiniste précise néanmoins qu’il est possible de contourner ces inconvénients en associant Fenix et Compact, obtenant ainsi une meilleure étanchéité de la surface.

CANDICE BRUNY

Il n’est pas indestructible
Le Fenix est parfois victime de sa bonne réputation en termes de résistance.
« Le piège dans lequel tombent certains clients est celui d’un excès de confiance. Ils pensent que le matériau est indestructible car il se reforme sous l’effet de la chaleur. Or, ce n’est pas le cas, il n’est pas aussi solide que la pierre par exemple », explique Xavier Desseaux.

Les cuisines d’Arno

Il est sensible à certaines tâches
L’architecte d’intérieur Sara Camus Bouanha prévient également : « Seul bémol, je ne tenterai pas un plan de travail de cuisine en Fenix dans une couleur claire. Je ne suis pas sûre qu’à la longue les aliments comme le café ou le vin ne finissent pas par marquer sans solution pour le nettoyer. »

Les cuisines d’Arno





Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *