Qu’apportent plans et rendus 3D à un projet ?



blackStones
Un outil à double tranchant ?
Si la 3D est indéniablement un fabuleux outil de visualisation, des contraintes demeurent. « Principalement celle du temps. À celui de la modélisation s’ajoute le travail de rendu puis la création des plans avec leurs cotations et leur export en format universel DWG », affirme Nicolas Véger qui passe au bas mot une journée de travail par pièce traitée en détail.

Manon Papin renchérit : « Non seulement je passe 6 à 8 heures de création pour chaque image, mais il ne faut pas oublier le temps nécessaire à l’ordinateur pour calculer les renderings : une heure environ pour chaque image et si on ajoute des matières complexe comme des miroirs, qui provoquent des effets de brillance et de réflexions, il faut compter 4 heures, pendant lesquelles on ne peut plus travailler car ces calculs mangent toutes les ressources de l’ordinateur… »

Et comme le temps, c’est de l’argent, ces rendus 3D occasionnent fatalement un surcoût significatif sur un projet : « Je facture 750 à 1500 euros par pièce traitée et 2000 euros pour les volets paysagers des permis de construire », annonce Nicolas Véger. Manon Papin affirme quant à elle : « Chaque image coûte 450 euros et je fais un forfait quand le client en prend plusieurs ou que le projet est petit. »





Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *