Que nous apprend le RHS Chelsea Flower Show sur nos jardins ?



antonia schofield garden design
Les petits jardins peuvent être beaux eux aussi

Avoir un petit espace ne doit pas être un obstacle à la création d’un jardin. Après la petite, mais belle, prairie de Tom Massey et le balcon abondant de Raymond Blanc, le favori de Chelsea Andy Sturgeon a présenté sa cour de 10 mètres sur 7 située en plein centre-ville, dans laquelle il a créé un paradis relaxant.

Sa recette ? Faire des compromis car il n’est pas possible de tout intégrer : une clôture noire, qui recule dans l’ombre, un ruissellement d’eau pour masquer le bruit de la circulation, et un patio juste assez grand pour pouvoir le contourner lorsque des gens sont assis à table, laissant aussi suffisamment d’espace pour l’entourer de plantations.

N’ayez pas peur de voir grand. « Installer de grandes choses dans un petit espace fonctionne », affirme-t-il. « Si vous inondez un petit espace de petites choses, alors il paraîtra encombré. »

En ce qui concerne les arbres, il suggère toutefois quelque chose. « Les gens parlent d’utiliser de petits arbres dans les petits jardins, mais il faudrait envisager d’utiliser de grands arbustes », explique-t-il. « La différence est subtile, mais vous ne voulez pas quelque chose qui finira par dépasser l’espace. »





Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *