Quel impact a eu la tuberculose sur l’architecture moderne ?



Le mouvement moderne du début du XXe siècle est apparu au lendemain d’une pandémie de tuberculose. À l’époque, la maladie, surnommée « la grande faucheuse », était la principale cause de mortalité et ceux qui pouvaient se le permettre sont allés se faire traiter dans des sanatoriums, où ils avaient accès aux effet curatifs du soleil, de l’air frais et du plein air.

Influencés par l’époque dans laquelle ils vivaient, les architectes modernes, dont des grands noms comme Le Corbusier ou Alvar Aalto, étaient obsédés par la maladie et ont développé un nouveau genre d’architecture qui prend en compte le soleil, l’air et le plein air, ainsi qu’un mode de vie plus hygiénique.





Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *