Quelles réponses aux enjeux écologiques ?



Étude de cas : Le centre social et de santé construit après le tremblement de terre de San Felice Sul Panar, dans la région d’Émilie-Romagne en Italie. Réponse rapide au manque de structures après la catastrophe, il a été construit dans le respect des normes de durabilité élevées, avec des techniques et matériaux innovants. Par exemple, il dispose d’un système de récupération des eaux de pluie, qui peut être utilisé pour nettoyer le bâtiment et irriguer les espaces extérieurs.

Une approche régionale avec des incitations économiques en Italie

La géographie délicate, la bureaucratie compliquée et les bâtiments historiques rendent le développement d’une architecture durable particulièrement difficile en Italie.

Le pays étant très diversifié, autant géographiquement que politiquement, les réponses aux défis environnementaux sont décentralisées. « En plus des réglementations et lois locales, un architecte doit toujours penser à préserver et mettre en valeur le genius loci, soit l’âme d’un lieu, et cela est encore plus vrai dans un pays comme l’Italie qui dispose d’autant de traditions dans tous les domaines. Jusqu’à présent, nous avons toujours travaillé avec des clients qui partageaient notre approche », explique Matteo Thun, fondateur de Matteo Thun & Partners.

« L’Italie propose des incitations économiques à ceux qui souhaitent rénover leur maison de manière durable. Mais, tous les professionnels ne sont pas assez bien préparés pour cela », estime Alessandro Giuliani, président de CasaClima Network en Lombardie, région au nord-ouest du pays où se trouve Milan.

« L’Italie, et l’Europe aussi, doivent penser de manière générale et ne pas considérer seulement une région ou un état. Toutes les parties doivent travailler ensemble et s’entraider. Par exemple, l’Europe du Nord, qui est venteuse, peut travailler davantage sur l’énergie éolienne, alors que le sud de l’Europe, région ensoleillée, peut développer davantage le solaire, pour ensuite échanger entre elles l’énergie récoltée, mais cela reste une utopie. Nous manquons toujours d’une vision plus large et d’un chemin à suivre », pense Andrea Rossi, directeur de projet chez Mario Cucinella Architects. Le studio a été récompensé par l’European Sustainability Award en 2019 pour son travail de reconstruction des villages d’Émilie-Romagne après le tremblement de terre, basé sur l’utilisation de structures en bois. Cette approche régionale est l’une des raisons pour lesquelles le succès de l’Italie est concentré sur des projets individuels comme celui-ci.



Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *