qui paie les frais pendant le télétravail ?

qui paie les frais pendant le télétravail ?


Facture d’énergie : qui paie les frais pendant le télétravail ?





13 janvier 2022

Mis à jour le 13 janvier 2022

Le télétravail fait désormais partie de notre quotidien et est appliqué dans de nombreuses entreprises. Mais qui doit s’occuper de payer les frais supplémentaires appliqués à notre facture d’énergie ?


frais supplémentaires télétravail

Bien que toutes les entreprises n’aient pas attendu l’arrivée de la pandémie de coronavirus pour appliquer le télétravail, il est néanmoins entièrement démocratisé en France. Mais travailler depuis la maison peut engendrer des frais supplémentaires, ce qui fait grimper la facture d’énergie. Alors, qui doit s’occuper de régler ces frais ? Mon employeur peut-il les prendre en charge ?

Télétravail : ce qui fait grimper notre facture d’énergie

Pour travailler depuis la maison dans de bonnes conditions, nous avons pris un certain nombre d’habitudes. Parmi elles, celle de conserver le chauffage dans notre intérieur, particulièrement utile en hiver. Si nous avons l’habitude de le couper durant notre absence, cette nouvelle habitude fait grimper le montant de notre facture. D’autres, sont dans l’obligation d’utiliser leur connexion internet et leur forfait téléphonique durant le télétravail. Jusqu’en 2017, l’employeur devait obligatoirement prendre en charge les coûts découlant de l’exercice du télétravail. Depuis, cette disposition a été supprimée du code du travail. Mais cela n’empêche pas un salarié de réclamer certaines compensations.

De quelles aides peut-on profiter durant le télétravail ?

Les employeurs sont tenus de respecter plusieurs règles en ce qui concerne le télétravail. Dans un premier temps, ceux-ci doivent pouvoir fournir le matériel nécessaire pour que l’employé puisse travailler dans les meilleures conditions, même depuis chez lui. Le salarié qui utilise habituellement sa propre connexion internet ainsi que son forfait téléphonique peut prétendre à un remboursement par son employeur au titre des frais professionnels. Malheureusement, la question des dépenses supplémentaires engagées indirectement dans le cadre du télétravail, comme la consommation d’électricité et de chauffage est plus complexe et l’employeur n’est pas dans l’obligation de vous rembourser ces frais. Notez tout de même, qu’une proposition de loi visant à créer un forfait annuel de 600 euros par salarié pour mieux prendre en charge leurs frais est actuellement discutée.

A LIRE EGALEMENT :

La déco sur Le Journal de la Maison

Maison & Travaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux et inscrivez-vous à notre newsletter..
 





Source link target="_blank"