Sèche-serviette : consomme-t-il beaucoup ?

Sèche-serviette : consomme-t-il beaucoup ?


La plupart des salles de bains sont dotées d’un sèche-serviette qui permet de profiter des serviettes de bain chaudes après la douche tout en profitant d’un moment de détente dans une pièce agréablement chauffée. Pourtant, il n’est pas rare d’entendre dire que le sèche-serviette est un gouffre en énergie à cause de sa consommation importante. Est-ce un mythe ou une réalité ?

Sèche-serviette : un chauffage économique ?

Tout dépend du modèle de sèche-serviette, mais également de la surface de la salle de bains et de sa fréquence d’utilisation. Parmi les différents types de sèche-serviette, c’est celui à eau qui est le plus économique. En revanche, les modèles électriques ou le sèche-serviette rayonnant sont les plus gourmands en énergie. De plus, le sèche-serviette est un moyen idéal de chauffer les petits espaces. Les grandes salles de bains requièrent, quant à elles, un système de chauffage plus puissant.

Comment réchauffer sa salle de bains sans allumer le sèche-serviette ?

Ainsi, le sèche-serviette peut se révéler être particulièrement énergivore. Il est donc préférable d’utiliser d’autres solutions plus économiques pour réchauffer sa salle de bains. Investissez dans un chauffage d’appoint qui permet de diffuser une chaleur agréable rapidement. Si vous souhaitez quand même allumer votre sèche-serviette, baissez-le d’un degré pour faire jusqu’à 7 % d’économies sur vos factures d’énergie. Vous pouvez également compter sur la chaleur que procure l’eau chaude du bain ou de la douche pour réchauffer facilement et à moindre coût la pièce !

A LIRE EGALEMENT



Source link target= »_blank »