tout savoir pour bien se lancer

tout savoir pour bien se lancer


Quoi de plus naturel, le temps d’un anniversaire, d’un mariage, d’une soirée, que de se réunir dans un beau lieu arboré ? Pour cela, deux sites Internet proposent un service de location et de partage de jardins entre particuliers. Décryptage de cette nouvelle pratique qui connaît un réel engouement.

Comment trouver un jardin à louer ?

Vous résidez en appartement et souhaitez réunir des amis dans un cadre verdoyant en profitant des beaux jours ? Vous êtes propriétaire d’un jardin que vous aimeriez louer pour arrondir vos fins de mois ? Deux platesformes en ligne proposent de mettre en relation hôtes et loueurs. Jardins Privés, créé en 2016 par Pascale Krief et sa fille, recense quelque 8 000 utilisateurs. De son côté, We Peps a été lancé en 2017. En moins de deux ans, les demandes pour des locations de jardins où organiser des événements festifs ont explosé. Ces deux sites se présentent comme une alternative intéressante à la traditionnelle salle des fêtes. Quelques restrictions cependant, avant de se lancer et de rédiger son annonce : sur We Peps, les conditions générales exigent du loueur qu’il puisse accueillir un minimum de 20 personnes ; sur Jardins Privés, la capacité d’accueil est de 10 personnes au moins.

Location d’un jardin : pour quelle durée ?

La durée de location est libre, et commence à partir d’une heure sur les deux sites, pour généralement quelques heures, une journée, un après-midi ou une soirée. Tous ces paramètres sont définis par le loueur et sont explicitement détaillés dans les annonces.

Location ou partage d’un jardin : combien ça coûte ?

Le tarif dépend de la région, de la capacité d’accueil et des équipements mis à disposition. Un jardin avec piscine se louera plus cher qu’un jardin terrasse. Sur Jardins Privés, la moyenne des tarifs pratiqués par les propriétaires varie de 150 à 300 euros par jour. Sur We Peps, pour une annonce type (jardin acceptant 30 personnes jusqu’à minuit pour repas de famille, barbecue, anniversaire, avec ambiance modérée jusqu’à 21 heures), comptez 70 euros de l’heure.

Location d’un jardin : comment ça marche ?

La condition pour louer un jardin est bien sûr d’en être propriétaire. Un accès à des sanitaires est exigé. Et si vous le proposez pour le dîner, chaises et tables doivent être à disposition. La possibilité d’utiliser une cuisine afin d’y préparer le repas, accueillir un traiteur ou stocker ce qui sera servi à table n’est pas systématique – tout sera détaillé dans l’annonce. La réservation et le paiement se font entre particuliers, via la plateforme, et la transaction est sécurisée. Le dépôt d’annonce est gratuit. Les frais de mise en relation sur Jardins Privés s’élèvent à 20 % de la transaction, contre 12 % sur We Peps. Les conditions d’annulation sont précisées dans l’annonce. Si aucun abri n’est prévu, Jardins Privés rembourse la location en cas de pluie. Une caution est généralement demandée par les hôtes, d’un montant de 600 euros sur We Peps, et de 300 à 500 euros sur Jardins Privés. Pensez à déclarer les revenus de la location du jardin. « Ceux-ci sont issus de la gestion de votre patrimoine privé et ne relèvent pas d’une activité professionnelle, précise Pascale Krief, cofondatrice de Jardins Privés. Vous devez néanmoins informer l’administration fiscale en les intégrant dans votre déclaration de revenus ».

Location d’un jardin pour les vacances : quelle assurance?

Il n’est pas nécessaire pour l’hôte de souscrire une assurance pour son activité de location. La responsabilité civile des parties s’applique en cas d’accident. Jardins Privés conseille cependant d’informer son assureur. We Peps souscrit en plus une assurance pour le temps de la location, couvrant les biens immobilier et mobiliers ainsi que tout risque d’accident pour le locataire.

A LIRE EGALEMENT :





Source link target= »_blank »