Un loft arty réinvente un ancien atelier d’artistes



Consécutivement à l’achat d’un ancien atelier d’artistes en fond de cour, cette famille prend contact avec le Studio d’architecture AMV pour superviser la rénovation intégrale. Les professionnelles, Anna Philippou, Marie Prosperi, Victoire Guerlay, des anciennes du Bureau Jean Nouvel, signent une refonte de l’espace et un décor épuré qui séduit ces maîtres d’ouvrage exigeants, start-uppers et collectionneurs d’œuvres d’art. Pour donner corps à leurs plans, elles font appel à Adora Rénovation, leur entreprise tout corps d’état partenaire dont la gérante Sonia Pertusa revient pour Houzz sur sept mois de chantier et sur les défis rencontrés.

ADORA Rénovation
Coup d’œil
Qui vit ici : un couple de trentenaires avec deux enfants en bas âge
Emplacement : Paris 17ᵉ
Superficie : 125 m²
Date : 7 mois de travaux, livraison en mars 2021
Architectes : Studio AMV (Anna Philippou, Marie Prosperi, Victoire Guerlay)
Entreprise tout corps d’état : Adora Rénovation
Budget : Le budget est compris entre 250 000 et 300 000 € TTC.

Photos : Adora Rénovation

Plan R+1 avant travaux

Près de l’avenue des Ternes, il existe encore des bijoux insoupçonnés, à l’instar de ce bâtiment de deux étages. Cet ancien atelier d’artistes du XIXᵉ siècle avait été rénové plusieurs fois afin de s’adapter à la vie d’occupants successifs.

Après avoir acquis les deux niveaux supérieurs (1er et 2ᵉ étages) de ce bâtiment à la structure bois, rassemblés en duplex par le précédent propriétaire, la famille estime que le plan est mal adapté à ses besoins et se rapproche de l’agence d’architecture Studio AMV.

Plan R+1 après travaux

Adora Rénovation, société tout corps d’état parisienne, lancée en 2016 par Gilles et Sonia Pertusa, entre alors en scène pour réaliser les travaux sous la houlette du bureau d’architecture. « C’est une belle histoire car ces architectes nous ont connu via Houzz et nous travaillons ensemble depuis 2019. Nous sommes également intervenus sur ce chantier en raison de notre spécialité “structure”, notre savoir-faire en interne pour gérer les problématiques d’ouverture de porteur et de création de trémie d’escalier comme c’était le cas ici », justifie Sonia.

Trouvez une entreprise générale du bâtiment sur Houzz

Avant. Voici la pièce de vie en cours de chantier. La phase de démolition et de curage, assurée lors de l’été 2020, n’a pas manqué d’apporter son lot de surprises. « L’appartement semblait avoir été refait à neuf mais les rénovations précédentes n’avaient pas été bien faites. Dans le logement, nous avons dû rénover l’électricité intégralement et le réseau de plomberie partiellement. Nous avons également constaté que la toiture et la façade étaient en mauvais état et avons dû nous rapprocher de l’architecte de l’immeuble pour initier une prise en charge », indique Sonia Pertusa.

ADORA Rénovation

Après. Les travaux ont été supervisés par le conducteur de travaux et la gérante de l’entreprise tout corps d’état. « C’est pas moins d’une vingtaine d’intervenants qu’on a coordonnés ici », partage Sonia. Le chantier a fait l’objet d’une visite quotidienne avec l’architecte et les maîtres d’ouvrage. « Nous fonctionnons désormais avec un rétroplanning des tâches à accomplir pour avoir un point de vue global sur le chantier et la durée de chacun des postes, ce qui évite tout débordement », assure Sonia.

ADORA Rénovation
En l’occurrence, le poste le plus délicat à gérer dans ce chantier a été l’escalier, souhaité par le propriétaire telle « une œuvre d’art ». Auparavant, un escalier en bois, cloisonné à droite de l’entrée dans un recoin, conduisait à l’étage. Il a été déplacé dans la pièce de vie et repensé en métal avec un garde-corps en tôle ajouré comme la pièce maîtresse de ce loft.

fauteuil en laine bouclée : Malibu chez Dooq ; Luminaire en céramique : Oo chez Goodmoods par Eny Lee Parker

ADORA Rénovation
« Cet escalier et ce garde-corps fabriqués sur mesure ont coûté près de 25 000 euros ! Ils nous ont causé quelques sueurs froides car leur fabrication a pris beaucoup de retard et la pose en trois morceaux a été très ardue », se remémore la professionnelle.

Table ovale : Ztista chez Faina (mélange de cellulose, d’argile, de fibres de lin, de copeaux de bois et d’une couverture en biopolymère) ; Chaises en teck et cannage : Claudie, Guigui et Jean de Heaps & Woods

ADORA Rénovation
Celle-ci reste toutefois bouche bée devant le travail accompli par l’artisan qui l’a fabriqué. « Imaginez que chaque trou du garde-corps a été réalisé au laser sur la base d’un calepinage pensé à l’avance. C’est un travail d’orfèvre ! » félicite-t-elle.

Tableau par Inès Longevial

Avant. La création du poteau porteur dans la pièce de vie.

ADORA Rénovation

Après. Le chantier a également connu une petite surchauffe lorsque les artisans ont découvert à la dépose que la partie du plancher surplombant l’ancienne cuisine n’était pas étayé par un poteau comme pressenti par le bureau d’études consulté préalablement. « Nous avons donc dû créer un poteau porteur pour soutenir le plancher qui avançait dans le vide afin de gérer le rappel de charges nécessaire », explique Sonia.

Avant. La cuisine a été déportée sous la mezzanine existante, soit à un endroit opposé à son emplacement d’origine. Ce qui n’a pas manqué d’engendrer son lot de tracas.

ADORA Rénovation
Après. « C’est toujours possible de déplacer une cuisine à un endroit sans réseaux, mais cela peut impliquer une pompe de relevage pour gérer l’évacuation, ce que nous évitons dans la mesure du possible. Ici, nous avons finalement réussi à nous repiquer sur une évacuation derrière les toilettes en faisant traverser le réseau au niveau d’un poteau derrière le réfrigérateur », indique Sonia.

Salle de bains : Conseils de pros pour déplacer une évacuation
Suspension Roccapina chez Maison Jean Roger en collaboration avec Maison Jaune Studio

Avant. La nouvelle chambre parentale se trouve derrière ce mur vert en placo hydrofuge. Depuis la pièce de vie, on la rejoint par le couloir d’entrée sur la droite.

À l’origine on pouvait la rejoindre également via le petit local qui s’enfonce à gauche. On traversait alors une grande salle de bains pour arriver à la chambre parentale. Ce petit local a été transformé en placard technique avec chaudière et congélateur.

ADORA Rénovation
Après. Voici le couloir d’entrée qui permet de rejoindre d’un côté la pièce de vie et de l’autre la chambre parentale. Ce banc créé par l’entreprise Adora Rénovation a été réalisé avec du « latté léger ». « C’est un assemblage plus rigide et solide que du médium, employé lorsqu’il y a une grande portée comme ici », précise Sonia.

Miroir Francis en aluminium et peinture Epoxy chez Petite Friture par Constance Guisset

ADORA Rénovation
La chambre parentale a été revue par les architectes dans le style d’une finca d’Ibiza. À l’arrière du lit se trouve l’ancienne naissance de l’escalier qui a été transformée en grand dressing. La fresque de la tête de lit rétroéclairée a été réalisée par l’artiste Garance Vallée.

Le souffle méditerranéen transparaît en particulier dans les arches qui s’arrondissent au dessus de la vasque, du lit ou de la douche. Un motif qui a représenté un nouveau défi pour l’entreprise tout corps d’état.

Linge de lit en lin lavé : Merci

ADORA Rénovation
« Quand les arches correspondent à des dimensions normées comme pour les passages de porte, nous faisons appel à des éléments préfabriqués en staff. Pour le sur-mesure comme l’arche du lit, nous avons développé notre propre technique en réalisant une structure en médium que nous coffrons avec une double peau en Placo », indique-t-elle.

Vasque sur mesure en Corian

ADORA Rénovation
L’intérieur de la douche à l’italienne a été entièrement carrelé avec un grès cérame façon terrazzo de chez Vives Ceramica. Comme l’architecte souhaitait une bonde carrelée, l’entreprise a dû faire appel à un autre type de receveur. « Nous avons employé un système Schlüter qui implique de poser le receveur qui ressemble à un polystyrène, puis la natte d’étanchéité sur laquelle nous carrelons, y compris la bonde qui se présente comme un profilé. C’est un autre type de process car la douche est en principe posée par un plombier mais ce matériel fait appel à un carreleur maçon », explique-t-elle.

Avant. La mezzanine d’origine était fermée avec une cloison comportant une verrière.

ADORA Rénovation

Après. Le propriétaire souhaitait installer son bureau sur la mezzanine de l’étage et disposer d’un maximum d’ouverture. L’entreprise a donc déposé le mur et l’a remplacé par un prolongement du garde-corps ajouré de l’escalier.

ADORA Rénovation

À l’étage, un nouveau parquet contrecollé blanc de chez Magaritelli a été posé. Ce décor épuré a été plébiscité par les propriétaires pour servir d’écrin à leurs œuvres d’art, tel ici le tableau de l’artiste Kelly Beeman.

Avant. Le couloir de l’étage en cours de travaux

ADORA Rénovation

Après. Bien que la superficie de l’étage soit confortable, la première visite a laissé un mauvais souvenir aux maîtres d’ouvrage en raison de la bassesse des plafonds. « L’appartement était vendu avec les combles. Ils avaient déjà été récupérés au-dessus du bureau mais pas au-dessus des chambres », explique la professionnelle.

ADORA Rénovation
Le travail de l’entreprise a donc consisté à créer un plafond cathédrale pour redonner du volume aux deux chambres d’enfants, en en profitant pour isoler la toiture. Voici la chambre du garçon. Le lit avec rangement intégré a été fabriqué sur mesure. « Adora rénovation a en effet son service de menuiserie en interne et peut faire appel à des prestataires pour des demandes particulières » explique Sonia.

Avant. Dans une chambre d’enfant, un ancien porteur coupait la pièce en deux.

ADORA Rénovation
Après. Les architectes ont repensé la chambre de la fillette en plaçant le lit dans l’alcôve formée par le porteur. La fresque créée au-dessus du lit émane elle aussi de l’artiste Garance Vallée. En haut des murs, les niches résultant du rattachement des combles ont été habilement exploitées en étagères.

Plus de photos de chambres d’enfants sur Houzz

Avant. L’ancienne salle de bains de l’étage a été intégralement revue avec une baignoire.

ADORA Rénovation





Source link target= »_blank »