Une maison de 72 m2 sur un terrain de 25 m2



La Milk Carton House, ou « maison brique de lait », est située dans le quartier de Shibuya, à Tokyo. Ses propriétaires sont l’architecte Masaki Miyamoto et son épouse Naoko, qui travaille dans la mode. Tous deux souhaitaient pouvoir facilement rejoindre le centre-ville de la capitale japonaise : juste après leur mariage, ils ont acheté un petit terrain à cinq minutes d’une gare. Pour la conception de leur maison, ils ont fait appel à Tomoko Sasaki de chez TENHACHI Architect & Interior Design. Cette amie d’enfance de Naoko a également été membre du laboratoire créatif de Masaki à l’université. « Nous avons honoré notre pacte d’enfance : Tomoko devait construire ma maison une fois adultes », s’amuse Naoko.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所
Coup d’œil
Qui habite ici : Naoko et Masaki Miyamoto
Emplacement : quartier de Shibuya, à Tokyo
Superficie du terrain : environ 25 m²
Superficie totale de la maison : environ 72 m²
Année de construction : 2018
Conception :
TENHACHI Architect & Interior Design
Étude de structure : Tetsuya Tanaka Structural Engineers
Constructeur : Fuji Solar House


Photographies : Yoshihide Mishima

Le terrain était étroit et soumis à une limite de hauteur de construction. Le couple s’est tourné vers Tomoko Sasaki pour connaître le champ des possibles. Les deux premiers constructeurs sollicités avaient proposé un rez-de-chaussée articulé autour d’un escalier longitudinal, avec un espace ouvert salon, salle à manger, cuisine au premier étage et une chambre au second, pour une superficie totale de 64 m².

株式会社TENHACHI一級建築士事務所
Tomoko Sasaki a plutôt imaginé une maison de deux étages, mais avec quatre niveaux et différentes hauteurs sous plafond. Une solution moins coûteuse qui a permis de dégager un budget plus conséquent pour les finitions.

Sa proposition ne comportait ni balcon, ni garage ou entrée, mais la superficie totale est passée à 70 m². « Chaque étage est composé de plusieurs niveaux : il y a une vraie connexion entre les espaces et un supplément d’originalité », explique le Tomoko Sasaki. « Certains coins sont visibles d’emblée, d’autres sont subtilement mis à l’abri des regards. J’ai avant tout cherché à faire entrer l’air et la lumière dans la maison, des éléments naturels propices au confort. »

株式会社TENHACHI一級建築士事務所
L’entrée s’ouvre sur un espace de travail, au sol en béton ciré. S’il est traditionnellement malséant de porter des chaussures dans les intérieurs japonais, ce n’est pas le cas dans ces pièces, appelées doma. Le matériau choisi pour le sol l’identifie bien comme zone de transition.

La hauteur sous plafond, d’environ 3,4 mètres, est mise en valeur par de grandes fenêtres, des poutres apparentes, des plantes suspendues et un éclairage adapté. À l’extérieur, des arbustes protègent également la pièce des regards indiscrets.

Vous cherchez un architecte ?

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

Le bureau peut être replié pour un gain de place supplémentaire. Les murs sont en mélèze contreplaqué. Sur les conseils d’un ami, le couple propose désormais cet espace pour des événements et séances photos. « Je ne savais pas à quoi m’attendre et finalement je suis content d’avoir un espace flexible », se réjouit le propriétaire.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

Au bout de la doma, le grand cube peint en blanc texturé s’accorde bien avec le bois des murs. Il reflète la lumière naturelle et illumine la pièce.

La partie haute de ce cube sert de chambre. L’intérieur comprend deux espaces. L’entrée mène aux toilettes des invités, la porte arrière à la buanderie, à la chambre principale et à un cellier, séparés à l’extérieur du cube par une grande vitre. Cette dernière peut être verrouillée lorsque la doma est privatisée.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

Les toilettes des invités (derrière la porte) comprennent aussi un lavabo et un placard à linge.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

L’espace privé est à l’arrière du cube. La buanderie [photo] est composée d’un lavabo, d’un placard et d’une machine à laver. Sur la partie droite (hors cadre) se trouve le cellier, auquel on accède par la porte au premier plan de la photo ou directement par la porte arrière de la maison. Juste à côté, face à la machine à laver, se trouve la chambre principale, qui comprend également une douche et une baignoire.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

La rambarde, tout en bois, est très agréable au toucher.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

La mezzanine qui occupe le haut du cube sert de chambre. On peut y faire entrer deux lits bas. Face à ces derniers, les murs porteurs accueillent un grand placard. Le sol est en contreplaqué. Les têtes des clous et vis ont été poncées afin que les occupants puissent marcher pieds nus sans crainte.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

Une fenêtre de toit permet de faire entrer de la lumière naturelle dans la cage d’escalier. Des toilettes avec lavabo occupent le palier.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

À l’étage, la cuisine a été installée sous une mezzanine. Tout a été soigneusement mesuré afin que les occupants ne se cognent pas aux marches. L’architecte a également veillé à conférer un aspect invariablement ordonné à la cuisine depuis l’espace salon-salle à manger. Le plan de travail est en ciment renforcé (par des fibres). La cuisine a été réalisée sur-mesure à partir de caissons Ikea et d’essence de mélèze. La façade du lave-vaisselle vient aussi de l’enseigne suédoise. Tomoko Sasaki a fait réaliser les meubles hauts en mélèze également. Elle tenait à créer une harmonie visuelle tout en valorisant le grain de ce bois.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

Les tiroirs sous l’escalier sont renforcés afin de pouvoir soutenir le poids des allers-retours sur les marches.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

L’intérieur de cette maison est décliné autour de trois teintes : le blanc, le bois et le gris. « On s’inscrit dans la modernité, avec un effet doux et naturel », estime l’architecte. « Cela reflète pour moi la personnalité de Naoko. »

Les châssis des fenêtres et la petite bibliothèque de la mezzanine mettent eux aussi en valeur le grain et les nœuds du bois. Les planches de part et d’autre de l’étagère lui donnent l’allure d’un meuble, non d’une simple tablette fixée à la mezzanine.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所
L’espace salon, surélevé, s’ouvre sur un espace de rangement grâce à une trappe . Les propriétaires y stockent notamment leurs affaires de sport. D’autres livres ont trouvé leur place au pied de l’estrade. Le canapé (AO de chez Idée) appartenait à Naoko. Il a été retapissé en gris.

Trouvez un tapissier sur Houzz

株式会社TENHACHI一級建築士事務所
La question du revêtement mural s’est posée à l’architecte et aux propriétaires. Ici, ni peinture ni papier peint, mais des panneaux de chêne contreplaqué. Ils recouvrent une première couche structurelle de contreplaqué : la réglementation japonaise impose de fixer les panneaux des cloisons à l’aide de vis peu esthétiques tous les 100 à 300 mm.

Le menuisier a fait un travail soigné et minutieux, comme en témoignent certains détails. Masaki et Naoko ont verni le bois eux-mêmes avec quelques amis.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

L’escalier en porte-à-faux a été réalisé avec l’aide d’un professionnel de l’acier renforcé. Les contremarches évitent que la poussière tombe sur le plan de travail et une plaque triangulaire protège le mur.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所

Le puits de lumière du dernier étage est pourvu d’un capteur : la fenêtre se referme automatiquement en cas de pluie. Il fait plus chaud dans cet espace : les propriétaires viennent parfois y dormir lors des froides nuits d’hiver. « J’adore le principe de pouvoir être un nomade dans ma propre maison », raconte Masaki.

株式会社TENHACHI一級建築士事務所
Cette façade aux allures de brique de lait est bardée de Galvalume, un acier recouvert d’un alliage zinc aluminium pour éviter la rouille. Sur le côté, le bardage est en Jolypate, matériau acrylique résistant, antifeu et antimoisissures. Le tout est homogène et met en valeur les volumes de la maison.

Les propriétaires ont été impressionnés de voir les ouvriers donner forme à la structure, « un peu comme s’ils réalisaient un origami », se souviennent-ils.

渡辺安紀 |Aki Watanabe
Masaki et Naoko Miyamoto attablés

Les invités ont souvent l’impression que la maison est comme un meuble géant. « L’omniprésence du bois brouille les lignes entre l’architecture et le mobilier », explique Masaki. Dans son ensemble, la maison doit son atmosphère chaleureuse et sa fonctionnalité à ses espaces ouverts et adaptables.

ET VOUS ?
Que pensez-vous de cette maison ?

Trouvez des professionnels près de chez vous sur Houzz
Plus de photos déco
Retrouvez d’autres architectures remarquables





Source link target= »_blank »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *