Une session en quête de durabilité



Agnès Carpentier
Console Arca par les designers RDAI pour Noma Editions

Valoriser les déchets

Le recyclage implique néanmoins une consommation d’énergie et/ou d’eau pour créer un matériau qui n’a pas forcément plus de valeur ajoutée, comme les panneaux par rapport au meuble d’origine.

L’upcycling est une démarche plus vertueuse, puisqu’elle vise à transformer les déchets en un produit qualitatif et valorisable. Une vraie économie circulaire en somme.

C’est la conviction de Guillaume Galloy et Bruce Ribay, qui ont fondé en 2016 la maison d’édition française de mobilier contemporain haut de gamme Noma Editions, devenue un véritable chef de file pour le secteur de la maison en quête de durabilité. « L’éco-conception est au cœur de notre philosophie. Nous voulons changer le regard sur les déchets et les matières recyclées, c’est pourquoi nous avons fait appel à des designers de talent comme Charlotte Julliard, Sam Baron, Martino Gamper, RDAI ou A+A Coreen pour dessiner nos collections et créer des produits de luxe », nous a affirmé Guillaume Galloy.

Après avoir sourcé des matériaux recyclés ou des déchets valorisables, Noma Editions confie un brief aux designers puis se met en quête de fabricants. Le but ? Réutiliser un maximum de matière au rebut, le plus localement possible avec le plus de valorisation possible. Y compris des matières que l’on avait du mal à recycler jusqu’à ce jour : sacs plastiques, capsules Nespresso, polystyrène expansé…

Cette console Arca, l’un des nouveaux produits que propose la marque, est réellement un chef d’œuvre de raffinement, réalisée d’après les dessins des designers RDAI. Ce bijou a été fabriqué en Italie avec les déchets des carrières de pierre de travertin (88 % de matériaux recyclés). Son plateau et son piètement ont été mis en forme par une technologie exclusive de cintrage de la pierre.





Source link target= »_blank »