voici LA règle d’or pour bien vivre ensemble

voici LA règle d'or pour bien vivre ensemble


Vivre en colocation présente de nombreux avantages, que ce soit au niveau financier ou humain. Mais il arrive que l’aventure vire au cauchemar lorsque les colocataires ne s’entendent plus. Si vous suivez à la lettre cette règle d’or, vous ne changerez de foyer pour rien au monde !

Colocation :  la règle à respecter pour bien vivre ensemble

La règle essentielle pour une colocation réussie est l’écoute ! Si vous écoutez votre colocataire et ses besoins, il sera impossible qu’il y ait un soucis entre vous. Soyez attentif à son mode de vie et adaptez-vous. S’il y a un problème au niveau de vos habitudes, l’écoute et la communication permettront de vite le désamorcer avant que cela devienne un conflit. Respectez ses horaires de sommeil et son intimité. Votre colocataire a besoin d’avoir des moments à lui, tout comme vous. Il est aussi essentiel de discuter pour établir vos rôles pour les tâches ménagères et organiser les repas. Sans oublier le respect mutuel et la politesse, qui restent, bien entendu, des éléments clés pour une colocation agréable.

Colocation : comment faire si mon colocataire ne paye pas son loyer ?

Votre colocataire tarde à payer son loyer ? Vous pouvez entamer plusieurs démarches pour régler le problème :

  • Premièrement, il est indispensable de crever l’abcès et de contacter votre colocataire. Il faut savoir si c’est un retard exceptionnel et surtout s’il est prêt à payer son loyer par la suite. La communication et la compréhension sont nécessaires pour désamorcer le problème.
  • S’il n’est pas possible de le joindre ou de communiquer, vous pouvez envoyer une mise en demeure. Votre colocataire dispose alors d’un délai supplémentaire pour sa partie du loyer. Il est conseillé d’en parler au propriétaire du logement.
  • Ensuite, vous pourrez négocier avec le propriétaire pour trouver une solution. Cela vous évitera de devoir avancer les frais.
  • Si cela s’avère nécessaire, vous pouvez faire appel à un médiateur de justice. Il vous conseillera pour trouver une solution à l’amiable. Si rien n’y fait, il sera alors recommandé de saisir le tribunal d’instance ou bien le juge de proximité selon le prix de votre loyer.

A LIRE EGALEMENT :



Source link target= »_blank »