vos droits au travail avec la canicule

vos droits au travail avec la canicule

La canicule s’abat sur l’Hexagone et de nombreux Français doivent travailler sous les fortes chaleurs. Voici vos droits et les devoirs de votre employeur pendant la canicule.

Canicule : quels sont les droits des salariés ?

Selon l’article L. 4121-1 du Code du travail, l’employeur doit offrir « les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs ». Cela se mesure au cas par cas avec le médecin du travail. Si le salarié n’arrive pas à travailler sous les fortes chaleurs, il faudra prouver le danger auquel il est confronté. Cela signifie que l’employeur n’a pas offert les mesures de sécurité nécessaires  en cas de canicule.

Comment le salarié peut-il exercer son droit de retrait ?

Le Code du travail n’indique pas de température précise pour permettre à un salarié d’exercer son droit de retrait.  L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), clarifie le sujet sur son site : « Toutefois, au-delà de 30 °C pour une activité sédentaire, et 28 °C pour un travail nécessitant une activité physique, la chaleur peut constituer un risque pour les salariés ». Travailler au-dessus de 33 °C pendant une canicule peut être dangereux pour les travailleurs selon L’INRS. Si le salarié se sent menacé d’un « danger grave et imminent », il peut alors exercer son droit de retrait.

Canicule : comment travailler avec la chaleur et se rafraîchir ?

  • Portez des vêtements légers, en coton par exemple. Munissez-vous d’une casquette ou un chapeau et même de lunettes de soleil
  • Ne consommez pas de boisson alcoolisées, riches en caféine ni de repas trop gras
  • Ne faites pas de tâches physiques
  • Travaillez aux heures les moins chaudes
  • Hydratez-vous très régulièrement
  • Prenez des pauses au frais et à l’ombre

A LIRE EGALEMENT :



Source link target= »_blank »