Zoom sur le Filtre à Sable pour Piscine


L’eau d’une piscine doit être filtrée pour garder sa transparence et son aspect cristallin. La filtration au sable est la plus courante parce qu’elle est efficace, facile à vivre, peu coûteuse et adaptable à tout type de piscine. L’autre intérêt est qu’on peut utiliser un filtre à sable avec plusieurs sortes de matières filtrantes.   

Pour choisir un filtre à sable pour sa piscine, il faut comprendre ce que c’est et pourquoi il est préférable de choisir tel modèle plutôt qu’un autre. Autant d’éléments que nous présentons ici.

Les types de filtres à sable

L’aspect et la configuration d’un filtre à sable varient selon les modèles.

Cuve / réservoir

Le filtre à sable se présente sous la forme d’un réservoir posé sur un socle. Sans électronique, ni raccordement électrique, il a uniquement des raccordements hydrauliques pour la circulation de l’eau.

La matière du réservoir varie selon la taille du filtre. Les petits modèles sont en plastique ou en polyéthylène haute densité. Ils sont moins résistants sur la durée mais suffisants pour les petites piscines hors sol. Les filtres de taille moyenne à grande sont en résine de synthèse ou en fibres de verre recouvertes de polyester avec une durée de vie de 15 à 20 ans. En général, seule la visserie / boulonnerie est en métal.

Vanne top ou vanne side

Sur le réservoir, il y a une vanne de 4 à 6 positions qui permet de changer le sens de circulation de l’eau dans le filtre. C’est la pièce d’usure que l’on manipule le plus sur un filtre à sable. Elle a un joint étoile, invisible sans démonter la vanne, qui assure l’étanchéité entre les canaux de circulation quand on change la vanne de position. C’est à cause de cette pièce qu’il ne faut jamais (jamais, jamais) manipuler la vanne quand la pompe est en marche. Sans cette précaution, le joint se comprime et se déplace anormalement sous la pression de l’eau. On peut finir par se retrouver avec des positions faussées voire inversées.

Selon modèle, elle est située sur le côté (vanne side) ou le dessus (vanne top).

Le fonctionnement d’une vanne multivoies et la circulation de l’eau dans le filtre sont expliqués ici.

Certains modèles avec vanne top ont un témoin de turbidité pour voir la saleté de l’eau.

Si le local technique est trop petit, un filtre avec vanne top pourra être plus facile à intégrer, mais pour les piscines en dur, il est toujours préférable de choisir un filtre vanne side. C’est plus pratique et facile à vivre au fil des années.

Quand la vanne est sur le côté, il y a un dôme ou couvercle transparent en haut du filtre. Il permet de regarder les saletés et la présence de bulles d’air à l’intérieur du filtre. Il permet surtout de contrôler plus facilement que les opérations de lavage / rinçage du filtre sont correctement faites.

A cela s’ajoute un manomètre pour indiquer la pression dans le filtre et un bouchon de purge en bas du réservoir pour le vider de son eau en cas de besoin.

Pompe de filtration

En soi, un filtre à sable n’a aucune force dynamique. Le passage de l’eau est animé par une pompe. C’est le moteur de la piscine.

Sur les petites piscines hors sol de type Intex ou Bestway, la pompe et le filtre sont vendus ensemble, sous la forme d’un kit de filtration. Les utilisateurs de ce type de kit l’appelle souvent pompe à sable. Sur ces modèles, vous n’avez pas d’autre choix que la vanne top.

Sur les piscines plus élaborées, le filtre et la pompe s’achètent séparément. Nous revenons plus bas sur le choix de la pompe, car c’est un élément indissociable du filtre.

Intérieur du filtre

A l’intérieur du filtre, les surfaces sont lisses.

Dans les modèles avec vanne sur le dessus, la tuyauterie interne se compose d’un tube droit au milieu du filtre. Il est directement relié à la vanne multivoie. Tout en bas, il y a un tube en étoile. Ce sont les crépines par lesquelles l’eau passe pour repartir vers la piscine.

Fonctionnement Filtre Sable Piscine
Fonctionnement Filtre Sable Piscine avec Vanne Top

Dans les modèles avec vanne sur le côté, on retrouve aussi les crépines en bas, mais le tube de diffusion de l’eau est coudé et ne va pas jusqu’en haut du filtre.

Sur certains modèles, les crépines intègrent une matière filtrante inorganique. Les crépines sont aussi des pièces d’usure qu’il faut contrôler lors des remplacements de matière filtrante. Quand elles sont cassées, elles laissent passer du sable qui finit par se déposer dans la piscine.

Matière filtrante

Ce type de filtre est toujours livré vide de matière filtrante, peu importe sa configuration externe ou interne. C’est à vous de le remplir lors de son raccordement à votre piscine.

L’appellation ‘filtre à sable’ renvoie plus au réservoir qu’au sable en lui-même car de nouvelles matières filtrantes compatibles avec ce type de réservoir sont apparues au fil des années.

  • Sable spécial piscine de différentes granulométries.
  • Billes de verre recyclé et préparées pour un usage piscine.
  • Zéolite synthétique ou zéolite minérale compatible piscine.
  • Boules et balles filtrantes lavables en machine à laver.

Les volumes de matière varient selon la taille du filtre et les propriétés de chaque matière filtrante. Lisez bien les notices fabricant et les incompatibilités entre produits avant d’acheter. En cas de doute, restez sur le sable qui n’a plus à faire ses preuves.

Filtre à sable piscine : Quelle est la bonne taille ?

La taille ou capacité de filtration nécessaire dépend du volume d’eau à filtrer et de la puissance de la pompe. Dans les kits de piscine hors sol, vous n’avez pas à vous en soucier car le kit inclut la bonne taille de filtre et de pompe.

Volume de bassin divisé par 4

Les professionnels de la piscine recommandent de pouvoir filtrer l’ensemble de l’eau contenu dans le bassin en 4 heures, avec une tolérance jusqu’à 6 heures pour un cycle complet.

Par ailleurs, le temps total nécessaire à la filtration quotidienne varie au fil de l’année selon l’utilisation de la piscine, la température et le niveau de saleté de l’eau. Ainsi, lors des grandes chaleurs ou en cas de forte fréquentation, il faut pouvoir filtrer la totalité de l’eau au moins 3 fois dans la journée. Ce qui équivaut à une durée de filtration de 12 à 18h en continu.

Donc, pour ne pas vous tromper et limiter votre consommation électrique, le mieux est de s’en tenir à cette règle de 4 heures maximum. En divisant le volume du bassin par 4, vous obtiendrez le débit horaire en mètre cube par heure (m3/h) que le filtre doit pouvoir encaisser :

  • 2,5 m3/h pour un bassin de 10 m3.
  • 5 m3/h pour un bassin de 20 m3.
  • 8 m3/h pour un bassin de 32 m3.
  • 12 m3/h pour un bassin de 48 m3.

Cette indication de débit est généralement suffisante pour trouver un filtre à sable correspondant, car elle est systématiquement consignée sur les fiches produit.

Côté raccordement, il faudra aussi vérifier que les diamètres sont compatibles avec votre installation. Il s’agit souvent de tuyaux ⌀50 mm (1 » 1/2) ou ⌀63 mm (2 »).

Vérifier la compatibilité entre le filtre et la pompe

Dans le cas d’un achat séparé entre le filtre et la pompe, il faut ensuite contrôler que le filtre est compatible avec la puissance de la pompe que vous voulez.

Le débit de la pompe doit être égal à légèrement supérieur au débit du filtre.

Si vous avez déjà la pompe et que vous ne prévoyez pas de la changer, il vaudra mieux dimensionner le filtre par rapport à la puissance de la pompe, plutôt que de s’en tenir strictement à la règle des 4 heures :

  • Quand la pompe a un débit plus élevé que celui du filtre, l’eau passe trop vite dans la matière filtrante. Elle ne peut pas se débarrasser des plus petites impuretés et peut mettre le filtre en surpression (indication donnée par le manomètre).
  • Quand elle a un débit trop faible par rapport à la capacité du filtre, l’eau circule difficilement, rendant la filtration moins efficace. Il devient par ailleurs compliqué de laver / rincer correctement le filtre. Or, c’est une opération fréquente au fil de l’année.

Si vous devez aussi choisir la pompe, en plus du filtre, vous devez d’abord calculer la puissance nécessaire pour passer l’eau en 4 heures, en y intégrant les pertes de charge de l’ensemble du circuit hydraulique de votre piscine. Elles varient en fonction de l’éloignement entre la pompe et le bassin et selon le niveau d’équipement de la piscine.

Pour conclure sur la filtration au sable

Les filtres à sable n’ont plus à faire leurs preuves. Ils sont plus fréquents que les filtres à diatomées, à cartouches ou à chaussette parce qu’ils sont compatibles avec tout type de piscine et d’eau de piscine tout en étant fiables, faciles à utiliser, à entretenir et peu coûteux à l’usage.

Côté taille et capacité, le plus important est d’avoir une bonne cohésion de puissance entre la pompe et le filtre au regard du volume de la piscine. Pour vous donner les meilleures chances de garder votre eau transparente et cristalline, il faut bien entendu filtrer autant de temps que nécessaire.

Dernier conseil ou critère à prendre en compte. Privilégiez une marque reconnue pour la qualité de ses produits et de son service client : renommée, certifications, fiabilité, durée de vie et réparabilité des produits, support technique, documentation offline/online, disponibilité des pièces détachées…. Un filtre à sable de qualité fonctionne 15 à 20 ans sans souci majeur, sauf accident.



Source link target= »_blank »